Nosy be, Nosy Komba, Nosy Tanikely: 3 îles paradisiaques

Nosy be, Nosy komba, Nosy tanikely: 3 îles paradisiaques situées au Nord-Ouest de Madagascar. Après notre croisière d’une semaine dans l’archipel des Radama, nous retrouvons la terre ferme et profitons de 3 jours sur ces îles. Nosy be est sans doute le point le plus touristique de Madagascar où de nombreuses excursions touristiques sont organisées et les rues s’animent le soir, ça change de notre croisière. Les îles, appelées « Nosy » sont très variées : entre les réserves naturelles de Lokobe et de Nosy komba ou l’on a croisé plusieurs lémuriens et serpents, les belles plages de sable blanc et les fond marins riches. Voici dans cet article quelques infos de nos visites et des petites anecdotes de voyage. Eh oui, ce n’est pas courant de se retrouver face à un boa dans la nature!île madagascar

NOSY BE

Réserve naturelle de Lokobe
Pour visiter ce parc, nous louons un scooter a Ambatoloaka afin d’être plus flexible sur notre visite. Pour accéder au parc de Lokobe, c’est un peu la mission: on doit attelokobeindre le village de Ambatozavary, le point de départ pour la visite du parc. La route est très jolie, nous découvrons le parfum des fleurs de ylang ylang qui nous entourent. Dès notre arrivée au village, et même sur la route en y allant, de nombreux guides se proposent de nous accompagner au parc, on se demande d’ailleurs s’ils sont vraiment des guides. Ils ont l’air sympa, et nous leur faisons confiance. Depuis le village Ambatozavary (qui veut dire le rocher de la femme en malgache), nous embarquons sur une pirogue pour 20min de rame afin d’atteindre le départ de la balade, puis nous pénétrons rapidement dans les feuillus.

On remarque que notre guide a d’excellents yeux et commence à nous montrer des serpents, caméléons et lémuriens. On se prend vite au jeu et on essaye de trouver aussi des animaux, mais rien à signaler. Parfois même notre guide nous lançait des défis en trouvant le caméléon qu’il a repéré, mission impossible pour nous ! Il a même repéré le plus petit caméléon au monde, qui mesure quasiment 2cm de long ! Mais le clou du spectacle c’est le boa dans l’arbre juste au-dessus d’un ruisseau. Il est tout simplement posé sur une branche et se mou lentement. Le guide nous dit qu’il est de taille moyenne mais je le trouve déjà impressionnant ! On reste quelques temps sous lui pour observer les mouvements de sa belle peau verte aux motifs gris. Le guide nous propose de le toucher : non merci pour moi, mais Olivier osera le faire !
En une heure de balade environ, on a eu la chance de croiser trois serpents, deux lémuriens nocturnes, trois caméléons, trois lémuriens noirs (les mâles) et un roux (une femelle). Je ne m’attendais pas a voir tellement de chose, et sans guide je pense qu’on aurait rien vu !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Le marché d’Ambonara
Sur la route entre Hell-ville et Ambatoloaka, on s’arrête au marché de souvenirs de Ambonara. A la base je voulais trouver un chapeau en paille, mais au final on est ressorti avec des bracelets, petites boîtes et de l’huile de ylang ylang. Ici il y a plusieurs magasins mais tous vendent la même chose, comme d’ailleurs dans chaque endroit un peu touristique a Mada. On passé un petit moment à faire nos achats , enfin surtout négocier les prix, parce que négocier ça prend du temps ! En fait ici, le prix honnête, c’est le prix « vaza » qu’ils annoncent divisé par trois !

 

Hell-ville, ce n’est pas l’enfer tout de même !
Sur la route, nous passons par Hell-ville (« la ville de l’enfer »), la « grosse ville » de Nosy be. Je trouve qu’elle reste une jolie petite ville coloniale, avec beaucoup d’animation et un chouette marché central. On y reste le temps de se renseigner pour le bateau et négocier un bateau pour visiter les îles aux alentours. On y passe juste!

 

La belle plage de Andilana
Avec notre scooter, on se dirige vers la pointe Nord, c’est la que se trouve la plus belle plage de l’île de Nosy be. C’est encore assez sauvage, seulement quelques hôtels se mêlent dans les cocotiers en arrière. La plage est très jolie et idéale pour se baigner. On y reste le temps d’une bière dans une chaise longue pour le coucher de soleil, avant de manger Chez nono, un bon restau dans le village. C’est un français qui a ouvert ce restaurant, et les saveurs sont excellentes, notamment son foie gras parfumé aux épices que nous avons goûté. Après manger, nous reprenons notre scooter pour rentrer a l’hôtel, malgré qu’on soit peu motivés pour parcourir la demi-heure dans la nuit et le froid. En fait, ça caille ici !!andilana beach

 

NOSY KOMBA ET NOSY TANIKELY

Le deuxième jour, nous embarquons avec d’autres touristes pour une excursion à la journée sur les îles proche de Nosy be. A la base on voulait partir avec un pêcheur qu’on avait négocié la veille au port de Hell-ville, mais à deux ce n’était pas rentable. Pour 3€ de différence avec les tours organisés par les agences, nous avons préféré ce derniers moyens.
On embarque pour Nosy komba avec beaucoup d’italiens à bord (ils sont très nombreux à visiter Nosy be, car il y a des vols direct Milan – Nosy be). J’avais repéré un sentier dans la forêt sur cette île, je pensais qu’on allait s’y balader simplement. En fait, rien de tout ça ! A peine débarqués sur la plage, un guide nous prend en charge et nous emmène dans le parc, la « réserve naturelle » de l’île. En fait, on suit un chemin totalement dédié pour les touristes, puis on s’arrête à des sortes de « stands d’animaux ». C’est un peu comme un zoo ouvert, ou l’on peut toucher des lémuriens, tortues, et même un boa qu’on nous glisse autour du cou pour la photo. J’avoue que je n’ai pas osé le boa, et en plus je me dis juste qu’il doit être traumatisé de passer autour de chaque personne ici pour la photo. Je suis étonnée de voir autant de monde a Nosy Komba: je trouve que c’est l’endroit le plus touristique du coin. Bon, c’était très sympa de pouvoir approcher et toucher des lémuriens, mais le reste du parc était un peu too much a mon goût. J’ai un sentiment de déception car je pensais que cette île était encore sauvage..

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On nous laisse quelques temps sur l’île, histoire de faire un petit tour, puis nous repartons directement vers Nosy Tanikely, une île dite paradisiaque. Si on entend qu’une île paradisiaque a du sable blanc, une eau turquoise, des cocotiers et des beaux fonds marins : c’est bien le cas ! Nous profitons de la plage quelques temps, puis approchons de nombreuses tortues qui ne s’effrayent pas quand on les approche, puis d’un superbe repas organisé par l’agence. Au menu : brochette de crevette, fricassé de crabe, poisson au BBQ avec le riz coco, des spécialités malgaches dont on raffole. Les gens avec qui on est n’ont pas l’air d’avoir faim, en tout cas nous, on s’est goinfré de poisson et crustacés !
Après le repas, on fait un petit saut au phare de l’île pour profiter de la vue en hauteur sur le lagon. On se retrouve seul ici, parce que la majorité des touristes restent sur la plage pour chiller.

 

 

INFOS ET BONS PLANS

Que faire à Nosy be / comment s’y rendre ?
Ici, c’est très touristique et de nombreuses excursions sont organisées a la journée ou sur plusieurs jours, mais je trouve les prix des agences assez onéreux. On peut aussi louer un scooter et visiter l’île par soi-même : c’est ce qu’on a fait, et c’est très simple. De même, on peut négocier directement avec des pêcheurs pour se rendre sur les îles voisines. Voici quelques idées de ce que j’ai retrouvé sur l’île :

Parc de Lokobe : au Sud de l’île, on se balade dans ce parc naturel dans le but de croiser des animaux sauvages (lémuriens, caméléons, serpents, etc.). De nombreuses agences proposent la sortie a la journée pour 35€ par personne avec le repas inclus. On y est allé par nos moyens en scooter sans passer par une agence. Pour y aller, il faut se rendre au village de Ambatozavary, où des guides vous accosterons. Nous avons payé 110.000Ar pour deux (27,5€) incluant la pirogue 20min, les droits d’entrée, un guide pour la balade de 2h et le retour. Je trouve que le guide est obligatoire ici, sans lui on aurait rien vu, et les chemins ne sont pas tracés sur mon appli Maps.me. Dans le village on peut manger à midi pour quelques sous. En gros, on a dépensé 30€ a deux, au lieu de 70€ via une agence.

Nosy komba et Nosy Tanikely : Deux solutions pour s’y rendre : passer par une agence pour 45€ par personne la journée, incluant les deux îles par bateau rapide, un guide pour Nosy komba (qui n’est pas nécessaire par contre), le repas du midi, les droits d’entrée sur les îles et du matériel de Pmt. C’est ce que nous avons fait. L’autre solution est de négocier avec un pêcheur au port de Hell-ville directement la veille pour un bateau a la journée. On a eu le prix de 200.000Ar la journée (50€), puis après il faut encore payer les droits d’entrée et le repas du midi pour quelques euros de plus. Ce prix là est très rentable a partir de 3 personnes ou mieux a plusieurs. A deux, nous avions préféré prendre le tour organisé pour quelques euros de différence.

Nosy komba

Nosy iranja : Les agences proposent aussi l’excursion pour Nosy iranja à la journée ou sur deux jours en bivouac (130€ environ). Selon moi, Nosy iranja est un incontournable, c’est de loin la plus belle plage que j’ai pu voir de tous mes voyages ! Nous l’avons visitée dans le cadre de notre croisière de plongée la semaine avant Nosy be.

 

Ou se loger à Nosy be ?

Nosy Be est l’île principale où la majorité des touristes se logent, et les prix s’en ressentent car c’est un peu plus cher que le reste de Madagascar. Cependant, je trouve le standing des hôtels bien meilleur pour le prix, ils soignent la déco et les jardins! Pour trouver un hébergement il vaut mieux aller sur la côte Ouest: le gros des hôtels est rassemblé à Madirokely. Si vous voulez faire la fête le soir, allez dans cette partie de l’île, sinon, remontez un peu sur la côte pour plus de calme. Nous avons logé à villa blanche Nosy lodge à Ambondrona pour une chambre à 45€ avec le petit déjeuner en buffet, et une piscine en bord de plage. Un petit « luxe » pour commencer notre voyage avec mon copain 🙂

Une adresse que je vous conseille (nous avons visité), c’est chez Gérard et Francine: au calme et tout proche du centre animé et des clubs de plongé. Le jardin est très beau et des lémuriens viennent dans l’après-midi. Il y a aussi bien d’autres hôtels vraiment sympa.

 

Restaurants que j’ai aimé à Nosy be
Chez Nono : tout au Nord de l’île, avant d’arriver sur la plage de Andilana, un français tient un très bon restau. Même si les prix sont légèrement au-dessus d’un plat basique (25.000ar = 6€ pour un plat), la qualité est au rdv ! On a goûté leur foie gras maison, digne d’un restaurant gastro en France, puis des crevettes coco et un filet de zébu a la crème.

Chez papa bebeto : a Ambatoloaka, on goûte ici de très bons plats malgaches. J’ai testé un poisson coco servi avec frites et légumes (15.000ar, 3,5€). La déco des plats n’est pas recherchée, mais la qualité est top, ce sont des produits frais.

 

Se déplacer à Nosy be
Il y a beaucoup de tuk-tuk qui circulent sur l’île, aucun problème pour séjourner dans un hôtel un peu excentré et au calme. Les prix sont pas chers, par exemple, entre Manga be et Ambatoloaka, comptez 0,50€ à deux. Sinon, vous pouvez louer un scooter et explorer Nosy be comme vous l’entendez: c’est ce qu’on a fait. Nous avons rejoins le parc de Lokobe à scooter tout au Sud, ainsi que la plage Andilana tout au Nord. Location d’un scooter à la journée 35.000Ar (9€), trouvé à l’entrée de Ambatoloaka.

 

Les 3 îles sur la carte

 

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s