Entre terre et mer à Bohol island

    Bohol island est la première île que je visite aux Philippines avec un ami qui me rejoint en cours de voyage. Après une soirée chaotique à Manille, la grosse ville blindée / bruyante / sale, je suis contente de retrouver un bol d’air frais à Bohol. L’île est connue pour son espèce endémique, ces petites boules de poil aux yeux globuleux, les tarsiers. Quand on parle de Bohol, la première question qu’on me pose est « as-tu fais Chocolate hills » ? ça, c’est la deuxième attraction touristique, et vous savez quoi, je n’ai même pas eu le temps d’y aller. J’ai trouvé beaucoup de coins très chouette sur ces îles ! A Bohol, on visite plutôt l’intérieur des terres, tandis que Panglao island est plus balnéaire.

BOHOL ET PANGLAO ISLAND

Excursion touristique à la journée, entre dauphins, plongée et plage de dingue !

Pour une première journée sur l’île, on se prévoit une excursion touristique, tu sais celle que tu réserve la veille dans a rue à un rabatteur, où tu partage un bateau avec 10 autres chinois. On nous cherche à 6h30 du matin à notre hôtel, et pour la première fois dans notre vie, on monte à trois sur le scooter : je ne pensais pas mais il y a largement de la place ! Nous embarquons sur notre bunka (la barque typique aux philippines) avec beaucoup de monde, et nous rejoignons les autres bateaux au large en train de traquer les dauphins. Ça nous plaît moyennement tout ce monde.. mais on voit plusieurs dauphins sauter à côté de notre bateau, alors on est content 🙂

Nous poursuivons avec l’île de Balicasag, une très belle île préservée et habitée par quelques locaux au centre. Nous y venons pour y plonger. Encore une fois, nous roulons à trois sur le scooter pour traverser l’île jusqu’au spot de plongée au Nord. On s’équipe très rapidement, même trop rapidement, et partons depuis la plage pour notre plongée. On est un peu en rush et on aura mis du temps à se poser pour observer les tortues et poissons. Nous descendons jusqu’à 18m le long d’un tombant tout juste situé à 30m de la plage. Le spot de plongée à Balicasag fait partie des plus beaux de Philippines avec une belle variété de corail et poisson.

Après notre plongée, nous profitons un peu de la plage de Balicasag sur le côté Sud, puis nous rejoignons nos copains chinois du bateau pour un snorkelling. On se passera des gilets de sauvetage pour notre snorkelling^

Prochain stop de la journée, c’est Virgin island, une toute petite île de sable proche de Panglao island. Il n’y a pas grand chose à faire sur cette île de sable et pas il n’est pas facile de se baigner entre le corail et les oursins ! Ici, on vient pour manger quelques brochettes de calamars grillées au BBQ. Je découvre pour la première fois les saveurs d’un oursin qu’on me prépare. Le goût se rapproche beaucoup de l’huître, c’est pas mal !

 

Les tarsiers de Bohol

Nous voici dans une des réserves de Bohol où nous approchons ces petites boules de poils aux yeux globuleux: les tarsiers, une espèce endémique de l’île de Bohol. Ce sont les plus petits singes au monde, ils ont la taille de ma main, et ont la particularité de pivoter leur tête à 180°C. C’est assez surprenant d’ailleurs! J’adore, ils sont trop mignons!

 

Kayak sur Loboc rivière, on sort des sentiers battus !

Initialement, nous voulions prendre un bateau pour remonter la rivière de Loboc. Une fois sur place, nous nous rendons compte que ce sont de gros bateaux aménagés en restaurants blindés de chinois. Franchement.. bof bof ! Sous conseil d’un local, nous avons trouvé un loueur de kayaks en aval de la rivière, au niveau de Nipa hut village, un superbe endroit pour séjourner. Il commence à pleuvoir (pour une fois aux Philippines) et on se lance pour un tour de kayak de quelques heures. Même avec un temps couvert, la rivière est bleu turquoise et bordée de culture de palmiers (le Nipa). En assemblant plusieurs couches de feuilles de palmiers, ils construisent des toits : ce sont les cabanes qu’ils appellent les Nipa hut !

 

Seuls à Kawasan falls en fin de journée

Il est 16h et nous roulons avec notre scooter jusqu’à Kawasan falls, une haute chute d’eau qui s’écoule devant un mur végétal naturelle. Olivier est sublimé par ce mur végétal et s’élance pour le grimper jusqu’à une bonne 10ène de mètres, il est dingue! Il fait de plus en plus sombre, mais l’avantage ce soir c’est que nous sommes les seuls à cette belle cascade, c’est un vrai bonheur.

 

Plongée dans les plus beaux spots des Philippines

Balicasag est un site de plongée réputée pour ces bancs de poissons et ses quelques tortues cherchant à se camoufler dans le corail. Nous avons plongé trois fois autour de Balicasag island, une fois au Nord le long d’un mur, puis deux fois à l’Est de l’île (sur le site Black forest et Cathedral, deux très beaux sites). Les fonds étaient sublimes malgré quelques petits soucis techniques.. le centre de plongée m’a donné un détendeur défaillant. Au final, j’ai passé une heure dans l’eau en galère pour respirer, mais c’était tellement beau que je préférais rester.. 🙂

 

Les plages de l’île Panglao et Bohol

Alona beach est la plage la plus touristique de l’île mais elle est tout de même jolie avec son sable fin et blanc ! C’est dommage que le bord de plage soit totalement construits et occupés par les resorts.

Nous avons exploré le Nord de Panglao island, une côte beaucoup plus sauvage où on retrouve village et quelques hôtels qui émergent. Nous sommes restés à l’Ouest de Doljo beaches, un coin très jolie pour le snorkelling. Si vous marchez comme nous vers l’Ouest, vous tomberez sur une belle plage de sable fin, idéale pour observer le coucher de soleil. 

Voici une plage trouvée par hasard sur le retour à scooter depuis la rivière Loboc, nous nous sommes arrêtés pour le coucher de soleil à Sta fe beach. Les couleurs sont flamboyantes !

INFOS ET BONS PLANS

Que faire à Bohol Panglao island ?

Nous sommes restés 4 jours à Bohol island, et les activités ne manquent pas entre excursions touristiques, visite de l’intérieur des terres (cascades, rivières, point de vue..) et plongée sur l’un des plus beaux site des Philippines.

  • Chocolate hill : plusieurs points de vue sur les collines, on peut y aller en scooter ou bien via un tour organisés par agence avec le centre de Tarsier aussi.

  • Tarsier conservation center : pour 50 PHP l’entrée, on peut observer les tarsiers, qui sont joliment placés à certains endroits dans le parc, nous faisant croire qu’ils les ont repérés le matin même. C’est un guide placé à côté du tarsier qui vous le montrera, mais le lieu est très bien aménagé. La courte visite est tout de même sympa !

  • Kayak ou bateau sur la rivière Loboc : de nombreuses croisières bateaux sont organisées depuis le village Loboc, mais ces bateaux sont aménagés en restaurants, et sont blindés de chinois. Nous nous sommes rendus à Nipa huts village, à quelques kilomètres au Sud de Loboc et nous avons loué un kayak pour 600PHP les 4h environs. Ils louent aussi des SUP.

  • Kawasan falls : au Nord de Tagbilaran, cette haute cascade est aménagée en genre de parc vraiment mignon pour se détendre au frais.

  • Plongée autour de Panglao island ou Balicasag : les sites de plongée sont de qualités, notamment ceux de Balicasag (black forest et cathedral). Les deux plongées sur Balicasag nous ont coûté 3300 PHP (55€) chacun, et une plongée proche de Panglao coûte 1300 PHP (21€). Ce sont les prix de Valm dive Alona beach.

  • Détente sur l’une des plages, entre la belle plage de sable fin d’Alona beach, ou d’autres bien plus sauvages au Nord de Panglao island.

  • Island hopping pour observer des dauphins et rejoindre les belles îles de Balicasag island et Virgin island, croisière de 6h30 à 13h30 pour 1700 PHP (30€) par personne. Ce prix inclus une plongée sur Balicasag island, possibilité de faire la même excursion en snorkelling pour moins cher.

Ou loger à Bohol Panglao island ?

Si vous voulez retrouver toutes les animations, les centres de plongée, les restaurants et les agences d’excursions, allez à Alona beach sur Panglao island. C’est très touristique mais on y trouve tout. Sur l’île de Bohol, c’est plus sauvage et les logements sont plus isolés et moins chers. Si je devais retourner à Bohol, je choisirais plutôt cette partie dans les terres de l’île. Éviter la ville de Tagbilaran où les ferry et avions partent : c’est la grosse ville et il n’y a pas d’intérêt.

Nous avons choisi Bananaland cottage, idéalement placé à 10min d’Alona beach à pied et au calme. Pour 25€, nous avions une grande cabane avec salle de bain, cuisine et terrasse.

Paragayo Resort, notre deuxième logement car le premier n’avait plus de disponibilité pour nous, était très bien aussi. Un emplacement au cœur de Alona beach, tout en étant calme, pour 19€ la chambre avec sdb (réservation Agoda).

BON PLAN nature : si vous avez quelques jours à Bohol, réservez à Nipa hut sur la rivière de Loboc. Nous avons craqué pour cet endroit si paisible et mignon, ce sont de petits bungalows dans un jardin proche de la rivière, pour 700 PHP seulement (12€). C’est là aussi qu’ils louent des kayaks et paddle pour 600 PHP l’heure à la base, mais négociée à 600 PHP pour 4h.

Ou manger, boire un verre ?

Nous avons logé à Alona beach, et les prix des restaurants sont assez élevés, notamment en bord de plage. Un plat de poisson grillé avec un calamar et des légumes coûte 1300PHP (20€!). Je n’ai pas vraiment d’adresse à conseillé car le poisson grillé sur la plage coûtait cher et était sans plus. Je retiens Noah pizza au centre de la ville, ce sont de bonnes pizzas pour 500PHP tout de même, mais on y mange quasiment à deux dessus. A 50m de ce restaurant à droite, une dame vend des pancakes maisons à partir de 13h, ils sont excellents.

Le seul bar « backpacker » sympa et pas trop cher d’Alona beach est le Raggea bar sur la plage, sinon ce sont que des resorts sans aucun charme sur la plage.

Si vous voulez manger du poisson pour rien du tout, rendez-vous au marché dans Tagbilaran, nommé « Mangga public market ». Pour 500 PHP, on a acheté une bonne 15ène de petits calamars (1€), 2 gambas (3€), un poisson, un poulpe. On a demandé à un stand de rue de nous les cuire pour quelques euros. On s’est régalé !

 

Accès et transports sur l’île

Bohol est une île très facile d’accès. De nombreux vols desservent l’aéroport de Tagbilaran depuis Manille (environ 20€). Pour rejoindre Alona beach par taxi, comptez entre 400 et 500 PHP (6-8€).

Pour se rendre à Siquijor depuis Bohol, prenez le ferry pour 700PHP (12€) par personne, en ajoutant 20PHP de taxes et 100PHP par bagage (ce ferry n’est pas donné comparé à d’autres ferry aux philippines).

Sur l’île, le meilleur moyen pour circuler est de louer un scooter pour seulement 400 PHP la journée (6€).

Bohol island sur la carte ?

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s