Yangon, une ville qui se vit

    Au Sud de la Birmanie, Yangon (anciennement Rangoun) est la plus grande ville de la Birmanie. Je débarque ici depuis le Népal et je retrouve mes parents pour deux jours, ils reviennent d’un voyage en Birmanie aussi ! A premier coup d’œil je trouve que cette grande ville est propre et très bien organisée (j’ai encore les références du Népal..). Ce qui me choque, c’est le trafic dense : chacun à sa propre voiture car les motos sont ici interdites, de quoi se prendre la tête sur la route ! Yangon est une ville qui se vie : s’imprégner dans l’atmosphère des marchés, sillonner les différents quartiers, boire des cafés dans les petits bui-buis, rencontrer les locaux dans les temples où dans les parcs de la ville. A Yangon, il ne faut pas manquer l’incontournable pagode de Schwedagon, la plus sacrée du pays.

VISITE DE YANGON

La Pagode Schwedagon, une des plus belles de la Birmanie

La visite de cette pagode Boudhiste est une très belle surprise, quel bel endroit ! Une fois qu’on pénètre dans l’enceinte du temple, on ne sait plus où donner la tête. Elle compte de nombreux temples tous aussi beaux et brillants les uns des autres. On s’y perd, mais surtout nous suivons le sens de la marche dans un lieu sacrée, à savoir dans le sens des aiguilles du montre. La grande stupa centrale est un bijou géant : avec ses 100m de haut, elle se compose de 650kg d’or et de 2400 pierres précieuses incrustées sur la girouette au sommet. Les autres temples sont tout aussi magnifiques, parfois totalement blancs, parfois dorés, ou encore sculptés dans de la pierre. Cette pagode est réputée pour être la plus sacrée de la Birmanie, de nombreux locaux viennent s’y rendre régulièrement. C’est étonnant de voir autant de jeunes, tous très croyants et pratiquants. De nombreuses personnes arrosent la tête du Bouddha à l’aide d’une coupelle.

Avec cette chaleur abordant les 35°C, nous aimons nous asseoir à l’ombre quelques temps et observer les gens, tous souriants lorsqu’ils croisent notre regard. Les femmes sont d’une élégance avec leurs robes colorées et très taillées. Nous faisons quelques photos des locaux, qui eux aussi nous prennent en photo en retour. Plus d’une dizaine de personnes nous ont pris en photo c’est assez drôle.

Un détour parc de Kandawgi

Après la visite de la Pagode, nous prolongeons vers le parc de Kandawgi que nous avons repéré sur la carte. Pour y arriver, on se perd un peu dans les bidonvilles du coin, on sent que les gens n’ont vraiment pas l’habitude de voir des touristes ici. Un petit « mingalarbar » (bonjour) de notre part, et nous décrochons un sourire sur chaque visage, un vrai plaisir! Pour la pause de midi, nous sommes tombés par hasard dans un excellent restaurant, il s’appelle Mogok dow shan restaurant. On arrive au bord du lac, et sommes assez déçus.. on s’attendait à un bel espace aménagé autour du lac (aaaah nos standards européens!). Ici, un peu de pelouse et quelques arbres ça fait l’affaire. Avant de repartir, on y trouve juste un point de vue sur la pagode que l’on venait de visiter.

 

Le marché haut en couleur et en émotion à la rue n°26

Un matin, nous passons par la rue n°26 pour pénétrer dans l’atmosphère du marché. Ici, on y retrouve des fruits et légumes (les mêmes que chez nous d’ailleurs), du poisson ou de la viande exposés à même le sol, et des poules encore vivantes. Avec mes parents, on a assisté à une scène un peu trash : la mort et la découpe d’une poule en directe. Le client choisi sa poule en fonction de son poids dans la cage, puis la donne au vendeur qui lui tranche la gorge et la place dans une poubelle fermée le temps qu’elle meurt. Je crois que le plus hard dans cette histoire, c’est de voir cette poubelle trembler ! Une fois que la poubelle arrête de trembler, il l’a déplume et la découpe en morceaux directement. Au moins, c’est du frais, et il n’y a pas de gâchis, puis c’est intéressant de voir la démarche.

Quelques achats au marché de Bogyoke Aung San et une rencontre intéressante

Nous faisons un tour à ce marché qu’on pensait local, mais il ne s’agit pas moins d’un marché pour les touristes. En tant que voyageur, on y fait un tour par curiosité. On y trouve des magasins de pierre de jade brute ou sculptée, des magasins de laque, ou encore de tissus. On ne s’y attarde pas mais une grande boutique de pierre attire notre attention. On y entre et découvre l’atelier de découpe de pierre de jade à base de la pierre brute (qui est noire à l’extérieur et verte à l’intérieur). Le gérant parle très bien anglais et nous explique les différences entre les pierres qu’ils récupèrent dans le Nord de la Birmanie, c’est hyper intéressant. La valeur de la pierre de jade dépend de la qualité. Une pierre de jade qui est verte fluo et translucide est de meilleure qualité qu’un vert sombre. C’est pour cela que les spécialistes utilisent une lampe de poche pour faire ressortir la transparence de la pierre. Beaucoup de chinois achètent cette pierre car elle porterait bonheur pour eux. Nous avons demandé un ordre de prix par curiosité, une pierre de très bonne qualité (de la taille d’un poing) coûte 6000$. Nous restons quelques temps dans la boutique pour discuter, le gérant était très sympa de prendre le temps de nous expliquer, sans vouloir nous vendre la moindre pierre. Si vous voulez y faire un tour, c’est la boutique Jade & Gem au 1er étage.

 

Le quartier coloniale et ces beaux bâtiments défraîchis

Entre la pagode de Sule et la rue n°43, à l’Est de Yangon, on retrouve une architecture coloniale derrière les façades décrépites et sales des habitations. La plupart des bâtiments sont habités par les locaux, d’autres laissés à l’abandon ou transformés en hôtels de luxe. Nous aimons beaucoup la cathédrale Sainte Mary en brique rouge à l’extérieur, et des murs très colorés à l’intérieur. La place du monument de l’indépendance est très sympa et conviviale, de nombreuses familles viennent jouer avec leurs enfants, ou se photographier devant les fontaines. On aime observer la gaieté des Birmans dans ce parc, et on sympathise avec quelques locaux qui veulent nous prendre en photo.

Juste à côté, l’église Immanual Baptiste nous interpelle avec des peintres qui restaurent l’église en marchant tout juste sur un échafaudage en bambou, et sans aucune sécurité. En Asie, pas de normes de sécurité, au moins on apprend à être habile ici !

 

 

Petite pause piscine dans un palace pour l’après-midi

Il fait très chaud, il y a du bruits, du monde, trop d’émulation dans Yangon : nous avons besoin d’un break. Après tout, c’est les vacances! Avec mes parents, on décide de se rendre dans un hôtel avec une belle piscine pour l’après-midi. Un petit check sur internet et nous choisissons le Rose garden hôtel : un hôtel très chic avec une grande belle piscine 🙂 Pour 20$ chacun incluant le repas du midi, nous pouvons accéder à la piscine, un peu « cher » pour l’Asie, mais tellement reposant ! Eh oui, je suis le genre de fille qui paie 5€ la nuit en dortoir pour profiter d’une piscine de luxe la journée, un bon deal non ?

INFOS ET BONS PLANS

Ou dormir à Yangon ?

J’ai logé à The lodge yangon hostel (shwe taung tan street 114) pour 5€ la nuit en dortoir de 4 lits très propre, avec le petit déjeuner. C’est une bonne adresse avec un bon rapport qualité prix, idéal pour faire des rencontres. Je suis retournée à ce même hôtel après mon détour à Hpa-an.

Combien de temps rester à Yangon ?

Très franchement, Yangon n’est de loin pas la plus belle ville en Birmanie mis à part sa magnifique pagode Schwedagon qui se visite en quelques heures. En une journée on y fait le tour, pas besoin de s’attarder ici si vous êtes limité en temps. En revanche, si vous avez quelques jours, je vous conseille plutôt la ville de Hpa-An à 6h de bus au Sud-Est, c’est sublime.

Se déplacer dans Yangon

Il faut savoir que dans cette ville, les motos et scooters sont interdits (d’où le trafic dense), impossible de louer son scooter comme on peut le faire dans d’autres endroits en Birmanie. Le vélo, je ne le conseil franchement pas, il y a beaucoup de voiture ! J’ai beaucoup marché dans cette ville, elle reste encore à une échelle humaine. Le mieux pour circuler reste le taxi, je vous conseille de télécharger l’application Grab, une sorte de Uber en Asie. Les prix sont systématiquement inférieurs aux taxis normaux.

Que faire à Yangon ?

  • Visiter la pagode Schwedagon : entrée à 10.000 kyats par personne, se couvrir les épaules et les jambes et enlever ses chaussures.

  • Jeter un œil au parc de Kandawgi : même si ce parc ne casse pas des briques, c’est une bouffée d’air dans cette grande ville. Mais selon moi, il ne vaut pas la peine si vous êtes limité en temps.

  • Faire les marchés : la rue n°26 est animée par un beau marché avec de nombreux fruits/légumes et poules qui passent à la casserole en direct. Le marché Bogyoke Aung San est réservé aux achats de souvenirs (pierres de jade à bon prix). En face de ce marché se trouve un grand centre commercial moderne Junction city avec tous les magasins qu’on retrouve chez nous.

  • Marcher dans les différents quartiers : Chinatown à l’Ouest de Yangon, le quartier indien et le quartier coloniale (entre la pagode Sule et le Minister building).

  • Prendre le train local (line circle) pour pénétrer au cœur des habitations locales. Je ne l’ai pas fais car prendre un train local pendant trois heures ne m’intéresse pas tant que ça, mais apparemment c’est une expérience. Un train part depuis la gare ferroviaire à 10h05, pour 200 kyats, et contourne les habitations et bidonville de Yangon.

  • Manger dans les streets food, acheter ses petits fruits, boire des cafés sur les mini-chaises : vivre à la locale !

Comment atteindre la station de bus de Aung Mingalar (pour aller à Bagan, Inle, Hpa-an) ?

La gare routière de Aung Mingala est située à 20km environ au Nord du centre de Yangon, proche de l’aéroport. C’est de là que part la majorité des bus pour les villes comme Bagan, Mandalay, Kalaw, Pa-an, etc.. Il existe plusieurs compagnies : difficile de trouver la sienne ! Lorsque vous réservez un ticket dans votre hôtel, n’oubliez surtout pas de demander le nom de la compagnie de bus (parfois c’est écrit en birman.. impossible à lire).

Un taxi entre Aung Mingala bus station et Yangon coûte environ 9000-10000 kyats (utilisez l’application Grab, parfois le prix est meilleur). Un un minibus dessert la station jusqu’à l’arrêt de Sule au centre de Yangon, ou bien le bus local n°35 ou 43.

Depuis la ville de Yangon jusqu’à la station Aung Mingala, j’ai pris un bus local (le N°35), l’arrêt de bus est situé sur la Phone gyi street, en face du cinema San pya. Il y a des bus toutes les 10min, et mettent environ 1h30 (il y a beaucoup de trafic). Le prix est de 200 kyats seulement.

Pour obtenir le meilleur prix de bus, le mieux est d’acheter son billet directement à la station de bus, mais au risque qu’il n’y ait plus de place. J’ai rencontré des français qui réservaient via un message facebook de la compagnie, astucieux !

Bus de Yangon à Hpa-An : 14000 kyat (depuis ma guesthouse), 8500 kyats (acheté à la station)

Bus de Yangon à Bagan : 22000 kyat (depuis ma guesthouse).

Yangon, c’est ou ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s