Coup de cœur pour la région de Kuching à Bornéo

    La région de Sarawak située au Nord-Ouest de Bornéo est un gros coup de cœur. Je suis restée une semaine en logeant principalement à Kuching, une ville centrale proche des parcs nationaux. J’ai exploré quelques parcs nationaux, approché des orangs-outangs dans une réserve, randonné dans la jungle en contrôlant ma peur face à la rencontre avec les serpents.

 

 

KUCHING

Kuching est la ville centrale de la région de Sarawak, au cœur des parcs nationaux. Le centre ville est petit, on y fait vite le tour à pied, à la rencontre des œuvres de street art dans les petites ruelles ainsi que des nombreuses statues de chat (le chat, un symbole pour la communauté chinoise). La rue Jalan India est très colorée, animée par ces stands de textile les uns plus kitsch que les autres.

J’ai particulièrement aimé me balader le long des quais du Waterfront, qui s’anime en soirée avec ses nombreux stands de burgers local, de gaufres On y mange dans les bui-buis qui ouvrent à 17h le soir le long des quais : ce sont des cuisines ouvertes, face à une grande terrasse devant le fleuve. Les plats sont vraiment bons (plus savoureux que dans les restaurants aux standards européens) pour un prix dérisoire. J’ai testé le Lakesa, une soupe de vermicelle avec des morceaux d’œufs, de poulet et crevette (oui, ici on mélange tout!), mais c’est très bon.

J’ai aussi goûté au Kek Lapi, c’est un gâteau à base de beurre (hyper riche!) superposée par des couches multicolores. Il y a plusieurs goûts et franchement j’ai trop aimé : c’est à tester au moins une fois dans sa vie ! Comment ai-je découverts ce gâteau ? sur le waterfront, une foule de gens s’arrêtaient à ce stand et tous achetaient plusieurs morceaux de gâteau. Lorsqu’il y a du monde, c’est un signe et je teste!

Le soir, le pont au bout des quais du Waterfront s’illumine de toutes couleurs. Ça me fait penser aux ponts de Singapour, dans le même style de construction. Les gens, touristes comme locaux, s’y baladent et apprécient comme moi l’air « frais » du soir. Quand je parle de fraîcheur, je veux dire 28°, au lieu des 35°C la journée 🙂

 

KOBAH NATIONAL PARK

Le lendemain de mon arrivée à Kuching, je me décide sur un coup de tête de randonner dans le parc national de Kobah, situé à 25km à l’Est de Kuching. Je prends un café, j’achète une bouteille d’eau (qui me sauvera pour la rando d’ailleurs..) et hop je file dans un taxi Grab pour le parc. J’adore cette appli, c’est l’équivalent de Uber mais en moins cher. Ça devient confortable de voyager en Asie maintenant ! 🙂

J’arrive à l’entrée du parc national en même temps qu’une autre fille voyageant seule aussi. On décide de faire la randonnée qui traverse le parc ensemble, c’est plus fun ! ..mais surtout on comprend que nous sommes vraiment les seules dans ce grand parc national. Les gardes nous disent de faire attention et nous font remplir le registre d’info. Ils nous prennent en photo d’ailleurs « just in case » (pas très rassurant haha). C’est un peu comme dans la jungle au Nord de Bornéo : avant chaque départ, les gardiens nous prenaient aussi en photo. Nous partons sur le sentier Rayu trail pour quelques heures de balades. Il fait vraiment très chaud, une 30ène de degrés et une forte humidité, nous marchons tranquillement. D’autant plus que le sentier est couvert de racines et de feuilles, difficile de distinguer les insectes et serpent ! En milieu de balade, je repère un serpent strillé de vert et jaune à un mètre du sentier, il reposait sur une branche. Il à l’air endormi donc nous profitons pour le photographier de très prêt. Il s’agit d’une vipère venimeuse de Bornéo, et après s’être renseignée on aurait que 30min après une morsure pour agir. Autant dire qu’ici coincée dans la jungle à deux et sans réseau, on aurait été dans la merde !

Nous poursuivons sur le sentier entre cette végétation luxuriante en regardant bien mes pieds. Même si j’étais attentive, je me suis faite surprendre par un autre serpent, actif cette fois-ci. J‘ai posé mon pied à 20cm de la tête du serpent qui voulait traverser le sentier. Quelle coïncidence ! Décidément j’ai beaucoup de chance (ou pas?!!) de croiser des serpents sur mon chemin (après l’Australie..). Celui-là m’a fait peur, j’ai bondi en arrière et couru sur quelques mètres (tout ce qu’il ne faut pas faire!). Le serpent a eu aussi peur que moi et s’est levé. Nous avons attendu dix bonnes minutes que le serpent trace sa route. On a pris le temps de le photographier dans l’arbre, c’est incroyable comme ce serpent se déplace vite et sans le moindre bruit. Je peux vous dire que je regardais bien mes pieds après celui-ci !

En forêt, on apprend vite à ne rien toucher ni même poser ses fesses par terre! La végétation est parfois dangereuse comme ces troncs d’arbres avec des pics, ou ces fourmis géantes. En forêt primaire, tout est plus gros!

Nous arrivons de l’autre côté du parc national de Kubah (ouf sans un 3ème serpent!), puis nous entrons dans la réserve animalière de Matang où ils guérissent des orangs-outans et oiseaux et leur apprennent à vivre en autonomie dans la jungle. C’est un peu une sorte de zoo au final mais c’est toujours sympa de voir comment les orangs-outangs nous ressemblent dans leurs mimiques.

 

SEMENGGOH NATIONAL PARK

Nous nous rendons le lendemain matin à la réserve de Semenggoh à 20km au Sud de Kuching. Ici, il s’agit d’une énorme réserve comprenant des orangs-outangs semi-sauvages ou complètement sauvages. Les semi-sauvages proviennent du centre de Matang où des rangers leur apprennent à vivre en jungle. C’est quasi-certain de voir les orangs-outangs chercher leur nourriture aux horaires de nourrissage, c’est-à-dire à 10h et 15h. Nous avons passé une bonne heure à observer ces monstres de la nature à manger ou jouer. Ceux qu’on a vu avaient 35ans, 20ans, ou encore 10ans. Même si ça fait plusieurs fois que je rencontre les orangs-outangs à Bornéo, c’est toujours un moment particulier 🙂

 

DAMAI et SANTUBONG NATIONAL PARK

Plus tard dans la semaine à Kuching, je me rends à Damai : la péninsule à 20km au Nord de Kuching. Dès mon arrivée, je visite le village culturelle de Damai parce que j’obtiens moitié-prix juste une heure avant la fermeture (30rm). C’est un village totalement reconstitué de maison typique de Bornéo, les long house. J’assiste aussi à un spectacle de danse typique mais très franchement, je suis plus nature qu’activité touristique. Le seul moment qui m’a plu était le tireur de sarbacane.

Dans cette région, j’avais pour objectif de grimper jusqu’au sommet de Santubong même si j’avais lu que la rando est assez difficile et technique. Je règle mon réveil à 7h du matin pour partir tôt le lendemain matin, motivée comme jamais !

..Bon je ne me réveillerai pas à 7h du matin mais plutôt 9h (le matin, ce n’est pas pour moi!). Je m’aventure tout de même dans cette forêt tropicale à 10h. Il fait déjà très chaud, les températures abordent les 35° avec un taux d’humidité de 100%. Il y a constamment de la buée sur mes lunettes et sur la lentille de mon objectif. Mon T-shirt est complètement trempé.. des gouttes tombent sur moi, ce n’est pas la pluie mais mes cheveux (sexy hein?!). Ce parc national porte bien son nom, Santubong (« Sens-tu bon ? » petit jeu de mot, c’est cadeau!).

Je n’ai pas atteint le sommet car je suis partie trop tard et je n’avais plus vraiment d’eau sur moi (avec cette chaleur, on boit facilement 4L!). Je décide de revenir au point de départ, en m’arrêtant quelques heures à une superbe cascade. Un bain de fraîcheur, c’est agréable.

Sur le retour de la balade, je croise un groupe d’une 50ène de locaux qui campent dans la forêt. De nombreux hamacs sont installés, des feux de camps sont préparés et un arbre est équipé pour y grimper. Je discute quelques temps avec eux et essayant d’utiliser mes quelques mots de Malaisiens (ça leur fait toujours plaisir) et je comprends que c’est une sortie « plein air » via une association d’escalade. Ils insistent pour que je teste l’escalade d’arbre, et j’avoue que je suis bien emballée ! Voilà comment je me retrouve à 20m de haut dans un arbre au milieu de la forêt de Santubong. Encore une belle expérience.

BAKO NATIONAL PARK

Avec le groupe de fille que j’ai rencontré à Kuching et précédemment, nous avons réservé une nuit dans le parc national de Bako, le plus connu de la région. On s’accorde deux jours pour explorer la faune et la flore de ce parc national, une superbe expérience ! Voici l’article sur ce lien.

INFOS ET BONS PLANS

Infos parcs nationaux / tarifs / accès

Kubah National park : Idéal pour une sortie d’une journée. L’entrée du parc est à 20RM pour la journée, il se situe à 25min à l’Est de Kuching. Pour y aller, j’ai utilisé un taxi via Grab pour 21RM, pour le retour depuis Matang wildlife center c’était plus compliqué de faire venir un taxi. Du coup j’ai partagé un taxi avec une fille pour 60RM, mais pas le choix il n’y avait que ça !

Dans le parc, il y a quelques sentiers, demandez la carte à l’entrée du parc. Waterfall trail (1h, 1,6km), Main trail (2km, 1h15), Selang trail (1,5km, 1h), Summit trail (3h30, 5km) et le Rayu trail (3h30, 4km). Pour ma part, j’ai traversé la forêt par le Rayu trail, pour arriver à Matang wildlife center et nous avons mis 3h environ.

 

Semenggoh national park : A 20km au Sud de Kuching, idéal pour une matinée ou après-midi. L’entrée est à 10RM, et les horaires sont bien précis pour avoir la chance de voir des orangs-outangs. Le parc est ouvert de 9h à 10h30, et l’après-midi de 15h à 16h, lors du nourrissage des singes. Pour arriver au parc, j’ai partagé un Grab taxi le matin pour 24RM (30min en voiture), et le retour nous avons pris le bus K6 qui part du parc à 11h-11h15 pour 4RM (45min). Vous pouvez prendre le bus le matin au départ de Kuching, l’arrêt d bus se trouve à Saujauna station et le bus est à 7h15. Ce n’est pas un zoo, les singes sont nourris et décident eux-mêmes de venir ou non. Il peut être possible de ne pas en voir, mais le billet est valable la journée si jamais.

Damai beach, Santubong NP et Sarawak cultural village : C’est la péninsule à 25km au Nord de Kuching, on y arrive par un shuttle bus depuis l’hôtel Gran Magherita qui fait chaque jour le trajet pour 20RM. C’est 40min de trajet, et les heures de départ depuis Kuching sont : 9h15, 12h15 et 14h15. Pour le retour, les horaires de navette depuis Damai sont : 11h15, 13h15 et 17h15. A Damai, il est possible d’y passer la nuit, idéal si on veut profiter à la fois du parc national de Santubong, de la plage, et du parc culturel touristique. La plupart des touristes viennent juste ici pour le Sarawak cultural village, un village reconstitué de maisons typiques (prévoyez 45min de visite). Pour 60RM l’entrée, on peut assister au show de danse traditionnelle (un peu kitsch) à 10h ou 16h. Un bon plan ? Arriver vers 15h30-40 car le prix est moins cher, ou facilement négociable.

Bako national park : Situé à 30min en voiture au Nord de Kuching, le parc national de Bako est accessible par bateau uniquement (navette à partir de 8h, 20RM l’aller). Avant de prendre le bateau, il faut acheter un droit d’entrée au parc national à 20RM aussi. Il est possible de visiter une partie du parc en une journée, mais je vous conseille d’y rester une nuit : cela vous permet d’apprécier les randonnées jusqu’au soir, puis de profiter d’une balade de nuit guidée pour 10RM à 20h. Il faut réserver au minimum une semaine à l’avance pour avoir un lit ou une chambre (une chambre avec sdb privée 6lits pour 150rm, une chambre 4 lits à 40rm, un lit en dortoir 15rm). Pour ma part j’avais de la chance, j’ai réservé le dernier lit en dortoir disponible deux jours avant seulement. Voici le site de réservation : http://ebooking.sarawak.gov.my/

Ou loger ?

J’ai logé à DIY Dorm, dans un dortoir « bricolage » avec une 10ène de lits dans l’unique pièce à l’étage d’un restaurant-bar. L’endroit est cosy avec des petits espaces séparés par un rideau, pour 25RM la nuit. Il vaut mieux checker l’endroit avant de réserver : soit on aime, soit on déteste. En tout cas j’ai adoré sa localisation très centrale.

J’ai fais un tour aussi à Sunset homestay (je voulais changer d’endroit un moment) : ici c’est 20RM la nuit en dortoir avec un café le matin. C’est aussi une pièce avec de nombreux espaces fermés par des rideau, c’est assez sympa !

Je me suis rendue à l’hôtel Singgahsana lodge pour voir une amie et je trouve que c’est une très bonne adresse (un coup de cœur). La nuit en dortoir de 6 lits avec un café le matin est à 30RM, c’est très propre et l’espace commun est convivial et très bien décoré, on s’y sent bien !

Ou manger, boire un verre ?

A Kuching, il ne faut pas passer à côté des stands sur le Waterfront (derrière le restaurant Brooke café) : on y trouve de tout pour environ 2€ le plat (burgers, plat local..). Ce sont des restaurants ouverts sur les quais avec cuisine ouverte. L’ambiance est locale et conviviale. Le Top spot foodcourt est un endroit où l’on choisit son poisson et crustacé, c’est bon et pas cher.

J’ai aimé manger des plats malais au restaurant Bornéo Delight, une bonne adresse pour 1-2€ le plat : j’ai mangé un lakesa, plat malais à 5RM (1€). Apparemment le Chong Choon café serait un bon restaurant de cuisine locale et pas cher, ce sont deux malaisiens qui me l’ont conseillé. A tester !

Un incontournable à Kuching, c’est au Black Bean coffee (jalan ewe hai) que j’ai trouvé le meilleur café du coin : enfin un vrai café. J’ai aimé me poser et discuter avec les locaux sur sa petite terrasse bien décorée.

Pour boire un verre, il y a de nombreux bars avec une décoration plutôt sympa : à Kuching ils ont le goût de l’esthétisme. Le Drunk monkey est chouette avec une terrasse extérieure dans une rue pavée et ventilée (original!), ou le Walk street bistrot avec sa déco un peu industrielle. La pinte de bière coûte environ 15RM (3€) dans ces bars. Le samedi soir, nous sommes sortis à The wayang un bar avec live music plutôt décontracté à l’extérieur, puis quand tu entres dans la pièce du fond (comme un bar caché) on arrive dans une boîte avec une musique plus commerciale, electro. Beaucoup de jeunes malaisiens et quelques touristes (comme nous) y viennent le weekend.

Kuching et ses parcs sur la carte ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s