Kinabatangan river, une expérience au cœur de la jungle

     Je me trouve à présent au Nord-Est de Bornéo, au bord du fleuve de Kinabatangan, serpentant sur ces 560km la forêt primaire de Sabah, aussi riche en espèces que la forêt amazonienne. Dans cette forêt dense et humide résident plusieurs variétés de singes, d’éléphants pygmées, de rhinocéros, de serpents et d’oiseaux. Initialement, je ne prévoyais pas d’aller dans ce coin là de Bornéo, mais c’est une très belle surprise !

KINABATANGAN RIVER

     J’ai réservé un package comprenant deux nuits avec pension complète en dortoirs dans charmant hôtel, le Borneo Natural Sukau Bilit resort à Sukau. L’hôtel organise et fournit des guides pour les croisières sur le fleuve et les randos de jours comme de nuit. Tout est programmé ici, je me sens comme dans un camp de vacances avec des horaires pour les balades guidées et les repas. D’ailleurs, nous sommes beaucoup de jeunes backpackers de la 30ène, comme moi en fait (O_O), l’ambiance est vraiment chouette !

JE RACONTE..

 DAY 1

  Arrivée à 16h au Resort après deux heures de bus depuis Sepilok, je pose mes affaires rapidement dans la chambre pour repartir avec le groupe pour une croisière sur le fleuve. Un gilet de sauvetage et hop on embarque ! L’eau est vraiment brune, aucune tentation pour s’y baigner ! Puis.. à tout moment un serpent ou un crocodile peut survenir. Le guide s’arrêtent tout proche d’un groupe de singe nasique, ou les Proboscius monkey, ainsi que proche de plusieurs oiseaux typiques de la région comme le Calao pie.

A la tombée de la nuit, de nombreux singes nasiques traversent le fleuve grâce à deux cordes qui ont été installée il y a quelques années. Les singes nasiques seraient de mauvais nageurs..

Nous revenons à la tombée de la nuit pour le dîner, un excellent buffet à base de poisson et poulet en sauce avec l’incontournable accompagnement en Asie : le riz ! D’ailleurs ça sera mon vrai premier repas pour la journée où je n’ai que fais grignoter.

Après le repas, nous avons une heure de temps libre (une vraie colonie de vacances je vous dis!), puis on se prépare pour la marche de nuit. Mais avant ça, le personnel de l’hôtel (assez jeune et festif) ont organisé une petite animation de danse avec tout le monde et un concours de limbo (le jeu où il faut se contorsionner pour passer sous la barre sans la toucher..;-) ). Je ne m’attendais pas du tout à cette soirée en étant complètement dans la jungle, c’était drôle !

Donc nous partons pour une petite heure pour une balade de nuit dans la forêt, équipés de bottes pour marcher entre les hautes herbes.. On a vu quelques bestioles mais rien d’exceptionnel. Nous avons réveillé quelques oiseaux qui dormaient sur leur branche, cherché des crocodiles sans succès, mais surtout piétiné dans la boue. 

DAY 2

Le lendemain, réveil matinal à 5h30 pour une croisière au lever du soleil. Le réveil était dure, mais en valait bien la peine ! Nous avons approché un crocodile d’eau salée de 4m environ (un monstre !) : il se réchauffait sous les rayons du soleil. Ces crocodiles me rappellent vraiment des souvenirs dans le Nord de l’Australie.

Nous avons vu aussi le plus gros oiseau de Bornéo appelé le Calaos Rhinocéros, placé juste à côté de l’aigle de Wallace : un beau mélange. Le Calao rhinocéros est le plus grand oiseau de Bornéo avec ses 1,50m d’envergure. Nous avons revu plusieurs groupe de singes nasiques encore une fois. Ça commence à devenir banale de les voir, mais non, je ne peux pas dire ça : c’est toujours exceptionnel 🙂

Juste après le petit déjeuner, nous repartons pour une simple balade très courte dans la forêt, recouvert de vêtement malgré les 30°C et l’humidité pour éviter les moustiques. On aurait pu voir des éléphants qui sont très présents dans le coin car ils ravagent les plantations de palmiers à huile des propriétés privées chinoises (ils ont tout compris!!). La plantation de palmier à huile de palme est un réel problème à Bornéo et je constate par mes propres yeux l’expansion des cultures, mais surtout la déforestation..

L’après-midi, ce sera un peu de repos pour tous les gens ici dans cet hôtel en bord de rivière. Je choisis un petit coin sympa dans un hamac pour chiller^ Je m’endors très vite, car cela fait deux nuits avec 5h de sommeil, je ne suis plus !

Plus tard, au moment de partir pour une seconde croisière, un orage éclate. La pluie tombe abondamment : pour le guide, pas de raison de rester on embarque. Je m’habille avec des vêtements qui sécheront plus vite que d’autres, oui car ici un T-shirt ne sèche jamais quand il est mouillé : c’est tellement humide ! On se retrouve tous sur le bateau à regarder les éclairs qui tombent tout proche de nous (pas très rassurant ça..) puis nous naviguons jusqu’à apercevoir des orangs-outans dans un arbre. Quelle surprise de voir ces singes si rares en pleine nature ! Il s’agit d’une famille avec un petit, ils sont très actifs et changent très souvent de branches ou d’arbres. C’était assez drôle parce que le mâle a mis une grande feuille sur sa tête pour se protéger de la pluie (enfin sa c’est mon analyse.. on ne pense peut-être pas pareil entre l’orang-outan et moi).

Sur le retour, on croise encore quelques oiseaux comme des martins pêcheurs. Il aura plu abondamment toute la nuit, du coup la randonnée nocturne a été annulée à moins d’avoir de la boue jusqu’au genou !

DAY 3

Le dernier jour, c’est journée transport pour ma part ! Je demande au minibus de l’hôtel de me déposer en chemin (au mile 32) pour que je puisse attraper un autre bus en direction de Kota Kinabalu. La c’est un peu la galère parce qu’en fait, le bus qui est passé était déjà plein et n’acceptait personne de plus. Avec un couple d’Allemand que j’ai rencontré à Sukau, nous avons attendu presque deux heures un autre bus. On a patienté assis en bord de route, en essayant de chercher l’ombre sous une échoppe vendant des snacks. J’ai pu améliorer un peu mes compétence en Malaisien, qui ressemble très fortement à l’Indonésien (hey ça me rappelle des souvenirs!). Je goûte leur riz gluant et du pop-corn. D’ailleurs, j’étais au ciel avec mon paquet de pop-corn 🙂 En Asie, on trouve toujours du pop-corn en bord de route ! Ça devient coutume pour moi quand je prends un bus..

Allez, quel bonheur le bus arrive ! Retour à Kota Kinabalu !

 

INFOS ET BONS PLANS

Le Package 3D/2N sur la rivière Kinabatangan

Lorsque j’étais à Kota Kinabalu, j’ai réservé un package de trois jours, deux nuits à Sukau dans un bon hôtel en dortoir et en pension complète pour 380RM (80€). Si vous réservez la chambre à part, ça ne vaut pas le coup (j’ai rencontré deux filles qui ont payé 200€ pour la même chose au final). Le package comprend les activités avec un guide chaque jour : croisière d’une heure le matin au lever du jour, randonnée, et croisière le soir au coucher du soleil. Le transport aller-retour depuis Sepilok est aussi inclus.

Que prévoir ?

Le répulsif de moustique sera votre ami pendant les trois jours dans la forêt et au lodge !

Prévoir un pantalon et pull long pour le soir et les randonnées afin d’éviter le contact insectes/moustiques sur votre peau.

Pour les randonnées la nuit (dans la boue), vous pourrez louer des bottes hautes pour 5RM seulement, ça sert vraiment !

Hey si tu as des jumelles, ne les oublis pas, c’est LE moment de les sortir pour jeter un oeil de plus prêt sur les oiseaux ou singes.

La rivière Kinabatangan, c’est où ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s