Région de Tasman, entre trek et kayak avec les otaries

La région de Tasman est située tout au Nord de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande, où le soleil brille très souvent et la température de l’eau est meilleure (20° en ce mois d’avril). Le sable doré des plages et l’eau couleur émeraude caractérise cette belle région. C’est aussi là que l’on peut randonner le long du fameux Abel Tasman coastal track qui fait parti des neuf « Great walks ». Nous utilisons beaucoup notre kayak, qui est ici un bon moyen de longer la côte pour s’arrêter sur des criques inaccessibles. Nous avons eu la chance de pagayer au milieu de colonies d’otaries.

TREK D’ABEL TASMAN

Nous avons attendu 4 jours que le mauvais temps passe avant de nous lancer sur le trek. Cette pluie diluvienne pendant 4 jours nous a poussé à rester à la bibliothèque, le seul endroit abrité ! Après ces jours de patience, nous partons pour l’Abel tasman track pour deux journées.

Jour n°1 : Au départ de Marahau où nous avons garé la voiture, on se lance sur le sentier qui traverse les plages et la forêt humide. Le relief est plutôt plat et le sentier sans grande difficulté technique. On a l’impression de s’enfoncer dans la forêt tropicale, mais les quelques points de vue nous rappelle ainsi qu’on longe l’océan. Ça manque tout de même d’ouvertures à mon goût !

Nous atteignons le camping de Bark bay après avoir traversé la baie d’Anchorage à marée basse. En cette première journée, nous avons parcouru les 24km en 6h, le tout avec un sac de 12kg pour moi et 17kg pour Guillaume. Nous profitons de la fin de journée pour nous baigner dans la mer.

Le camping est vraiment chouette, il est situé sur un bras de sable entre la mer et le lagon qui se rempli à marée haute. Nous plantons la tente, cuisinons notre repas du soir (des pâtes lyophilisées pour que ça pèse moins lourd dans le sac) et profitons du feu pour y rencontrer d’autres voyageurs.

Jour n°2 : Après une bonne nuit passée sur la petite anse de Bark Bay, nous replions la tente sous une légère pluie (décidément on a pas de chance!) et nous partons pour les 21 km de marche. Je préféère cette deuxième partie du trek : les points de vue sont plus nombreux et les baies que nous traversons sont plus sympa. Quelques ponts suspendus entre les hautes fougères arborescentes pimentent la randonnée.

Nous approchons la baie d’Awaroa, et Guillaume est déjà bien devant moi (chacun son rythme en rando), je marche dans mes pensées et je commence à suivre une autre personne en pensant que c’était Guillaume de loin. Au final, je me retrouve au bord de l’océan alors que le sentier était de l’autre côté de la baie, à plus de 2km.. Le problème c’est que le dernier taxi-bateau est à 15h ! Je retrouve Guillaume après avoir traversée toute la baie qui commençait à se remplir, il était plutôt furax. Il nous restait 1heure pour attraper la dernière navette bateau qui se trouve à 7km plus au Nord. Nous commençons à courir.. avec les sacs de 12kg, ce n’est pas une partie de plaisir. Ça n’a pas loupé, je me suis faite une tendinite au niveau du genou et à la fin du trek je ne pouvais même plus poser le pied au sol.

APPLE ROCK

Situé à mi-chemin entre Kaiteriteri et Marahau, « Apple rock » est, comme son nom l’indique, une formation de roche en forme de pomme coupée sur l’eau. Nous avons pu l’approcher grâce à notre kayak, où nous avons embarqué depuis la plage de Kaiteriteri.

KAYAK A ADELE ISLAND, LE PARADIS DES OTARIES

Nous sommes heureux de posséder notre propre kayak et d’être libre d’aller où bon nous semble ! C’est parti pour une excursion kayak au départ de Marahau (à marée montante) pour rejoindre Fisherman island et Adele island où nous avons approché de nombreuses colonies d’otaries. Ces deux îles valent vraiment le détour, des petites otaries jouaient tout juste devant notre kayak et nous approchaient sans crainte. Guillaume a même réussi à les toucher !

MOULES ET COQUES A VOLONTÉ

A marée basse, l’eau se retire beaucoup et laisse la possibilité de ramasser des coques dans le sable et des moules sur les rochers. Génial, des pâtes aux coquillages au menu du soir ! C’est parti pour une heure de pêche à la coque, et quelques kilos ramassé déjà, il y en a tellement ! Sur les rochers à Marahau ou Kaiteriteri, de grosses moules peuvent être décrochées.

INFOS ET BONS PLANS

Abel Tasman coast track : comment s’organiser ?

Le trek : Long de 60 km, ce trek débute de Marahau pour finir à Wainui bay, au Nord de la région. Il s’agit d’une balade très facile, le sentier est large et il y a peu de dénivelé. Le sentier longe la forêt humide bondée de fougères arborescentes, surplombant la côte où alternent plages et falaises.

Ce qu’il faut réserver :

  • Les nuits en camping quelques jours plus tôt suffisent pour un mois d’avril (en haute saison, il vaut mieux réserver quelques semaines en avance). Il y a beaucoup de campings tout au long du trek, mais je trouve que celui que nous avons choisi (Bark bay campsite) est vraiment très jolie et vaut largement le prix de 14$/pers/nuit.

  • Le retour en taxi-boat pour 47$/personne de Totaranui à Marahau, étant donné que le trek ne fait pas une boucle. Il est possible de revenir en stop par la route mais ça paraissait assez long sur la carte.

A prévoir:

  • Il faut se renseigner des horaires de marée car certains passages du trek ne se font qu’à marée basse (comme Anchorage bay ou Awaroa bay). La baie peut-être traversée à marée basse, sinon il faut faire un détour de quelques kilomètres.

  • Se renseigner des horaires des derniers bateaux-taxi

  • Prévoir du matériel adéquat pour camper et se faire à manger (réchaud, casserole, repas..), et du produit moustique !

Mon avis : Personnellement, je trouve le sentier très beau, mais moins varié et riche que ce que j’imaginais. Je trouve que le sentier est trop reculé parfois dans la forêt et il y a peu de points de vue et d’accès aux criques (notamment de Marahau à Bark bay). Je me disais que le meilleur moyen de visiter le coin reste en kayak : les plages sont plus accessibles en kayak et c’est plus intéressant de longer la côte par la mer.

Faire du Kayak dans la baie de Tasman, ça coûte combien ?

De nombreuses agences de kayak proposent des excursions à la journée le long de la côte en partant de Marahau. Les excursions accompagnées d’un guide coûtent environ 130$/pers, et une location de kayak seul pour 60$/pers/jour.

Petit conseil pour partir seul en kayak, il faut vérifier les horaires de la marée pour éviter d’être bloqué ! Comme c’est très plat, la baie peut être entièrement remplie ou au contraire pas du tout, avec une mer à 500m de Marahau.. ce qui peut être embêtant pour le kayak. Pour partir en kayak, le mieux est partir et revenir 2h30 avant/après la marée haute, sinon c’est marche avec le kayak sur les bras assuré !

Ou dormir ?

Motueka : Juste en dessous du départ du trek, c’est un stationnement toléré sur le parking du « i-site » la nuit jusqu’à 9h du matin, sauf le samedi soir en raison du marché le dimanche. La nuit y était agréable et les toilettes publiques sont juste à côté. Pour les douches, il y en a des gratuites sur la plage de Kaiteriteri : quel bonheur, mais l’eau est froide !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s