Le lac Tekapo en kayak, « t’es kap »?

     Dès nos premiers jours de notre road trip, on remarque que les paysages de la Nouvelle-Zélande varient très rapidement. On passe d’une côte bondée d’otaries, à des lacs turquoises entre les sommets enneigés. Depuis la ville de Christchurch, nous traversons un paysage lunaire avec notre voiture pour arriver à la région des lacs avec celui de Tekapo et Pukaki.

 

Free camping au lac Mc Gregor

Plus dans les terres au centre de l’île Sud de la Nouvelle-Zélande, se trouve le lac Tekapo. Le contraste de couleur est épatant entre ce lac turquoise encaissé entre de hautes collines jaunes-orangées. Nous arrivons au soleil couchant et avons trouvé un free camping vers le lac Mc Gregor, un petit lac tout mignon juste au Nord de Tekapo.. mais bondé de moustiques ! Le nord du lac Tekapo est plus sauvage (moins d’hôtels, de campings, de touristes..), et la piste qui y mène est très jolie. Les plages de galet y sont nombreuses et désertes.

Jeu de miroir au lac Murray

Notre curiosité nous mène à continuer la piste vers le Nord et nous arrivons au lac Murray, un minuscule lac où les montagnes se reflètent dans l’eau.

On a atteint l’île au milieu du lac Tekapo en kayak !

Le jour suivant, nous avons aperçu une île au milieu du lac Tekapo et tous deux pensons à la même chose, l’atteindre en kayak ! On a quand même demandé quelques informations à l’office de tourisme, même si elle a tenté de nous dissuader d’y aller (des chinois se seraient noyés l’année d’avant). Nous, ça ne nous impressionne pas, l’île paraît proche alors on y va !

Nous embarquons au niveau du lac McGregor plus au Nord, et pagayons pour atteindre l’île à environ 4km du bord. Nous y arrivons rapidement, easy ! On contourne l’île en kayak pour trouver le meilleur coin pique-nique et on s’arrête sur une plage de galet. L’île est normalement interdite au public comme des sapins ont brûlés et peuvent tomber à tout moment. Du coup nous sommes vraiment tout seul et nous profitons du soleil pour nous réchauffer (il doit faire 20° grand max) !

Nous mangeons notre déjeuner et sentons rapidement une montée de vent. On ne tarde pas, la météo peut vite basculer ici, puis nous repensons à ce que nous disait la dame de l’office de tourisme (« don’t go to the island »..). Pour atteindre l’île, nous avons traversé un lac d’huile avec une eau si transparente que nous voyons les rochers au fond. Au retour, ce n’était pas la même. Nous pagayons avec un vent de face, et à contre-sens des vagues crées par les rafales. Notre équipement ne nous aide pas non plus : le kayak est très basique (un auto-videur, cad un paquebot quoi !) et nous sommes sans combinaison. Ce n’était vraiment pas une partie de plaisir, on a eu hyper froid ! 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s