Sapa, au Nord du Vietnam

Sapa est une ville située au Nord du Vietnam au milieu des montagnes à 1500m d’altitude, où la météo est très capricieuse. Très souvent ici, une brume épaisse réduit la visibilité à moins de 3 mètres ! C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai attendu patiemment une journée avant d’explorer la sublime vallée de Muong Hoa, réputée pour ses rizières en terrasse. L’ambiance de la ville de Sapa m’est familier, j’ai comme une impression de me trouver à une station de ski en plein hiver.

SAPA

Col du Tram ton

A tout juste 20km avant d’arriver à Sapa en venant de l’Ouest, se trouve le col le plus haut du Vietnam avec ces 1900m d’altitude. J’ai vraiment eu du mal à grimper tous ces kilomètres de route en lacet avec ma moto de 110cc (des pauses pour la moto étaient nécessaires..) ! Le point de vue du haut de ce col est époustouflant, comme une notion d’infini avec la succession de ces sommets.. J’arrive pile au moment du coucher de soleil, timing parfait pour apprécier la beauté du paysage !

Sapa.. comme une station de ski

La ville de Sapa a un charme tout particulier qui me fait penser à une station de ski en hiver. La place de la cathédrale concentre l’animation de la ville.

Abordant les 5-10° en ce mois de décembre, tout le monde se balade dans les rue avec un bonnet et une veste North face acheté dans l’un des nombreux shop vendant de l’équipement de rando North face (en version fake !!). Franchement la veste North face à 10€ c’est du jamais vu ! Il fait vraiment froid, et je n’ai pas hésité à acheter un bonnet, une veste et des gants.

Pas besoin de mettre la viande au frigo, il fait tout aussi froid dehors!

De nombreuses échoppes vendent des marrons chauds, ou encore des amandes grillées au miel : il n’y a qu’à Sapa qu’on trouve ça.

Sinon, les rues s’animent de stands de fleurs, de fruits, de viande.. comme ce vendeur qui découpe directement la viande sur son scooter pour la vendre. Vente en directe, on y est!

L’ambiance du soir, c’est comme au ski : on se retrouve dans un restaurant ou bar autour d’un feu de bois qui réchauffe la pièce. J’ai goûté le vin chaud local, et c’est tout comme notre vin chaud, avec les mêmes épices ! Il font aussi des thés au gingembre frais et au miel, un délice !

 

La vallée de Muong Hoa à moto, le kiffe !

Après une journée d’attente à cause de la brume épaisse qui reste coincée à Sapa, je décide de prendre ma moto pour visiter la vallée réputée pour ses escaliers de rizière. J’ai eu du mal à trouver les infos ou une carte avant de partir en moto (que faire, ou aller?!) et les locaux me déconseillaient d’y aller par moi-même (« un guide est obligatoire.. », entrée payante..). Autant de blabla qui m’ont fait hésiter à réserver une randonnée via une agence, mais je ne cède pas.

J’y vais ! Je descends à moto le long de la route assez chaotique avec de la boue et de nombreux trous. Je me prépare psychologiquement à tomber, ça glisse pas mal à cause de la pluie la veille. Je passe même des petits torrents sur la route.

Je pars en direction du village « traditionnel » de Lao chai, et je suis assez déçue. Il n’y a rien de traditionnel dans ce village car tout est fait pour les tours touristiques (magasins, restaurant dans les rizières, habits traditionnels pour de la figuration..). En venant à moto jusqu’à Sapa, j’en ai vu un paquet des villages traditionnels où les femmes sont habillées traditionnellement. Je poursuis sur le chemin qui est sublime entre les rizières !

Je continue plus loin jusqu’au village de Ta Van, puis jusqu’à celui de Su Pan où là, plus aucun tour touristique. Je pars toute seule me balader dans les rizières en suivant les sentiers de mon application Maps.me (elle me sauve cette app!) et croise de nombreux locaux et enfants jouer. Sur les routes je m’éclate en mode « motocross » !

INFOS ET BONS PLANS

Ou manger à Sapa ?

Quand il pleut à Sapa, la meilleure chose à faire est de se trouver un petit coin au chaud dans l’un des nombreux restaurants. J’ai testé pas mal de bons restaurants que j’ai trouvé sur tripadvisor (une envie de bien manger).

Mon restaurant préféré parmi ceux que j’ai testé est Cinamon restaurant pour son rapport qualité prix imbattable : j’ai testé un menu excellent à 100.000d (3,5€) avec soupe potimarron, porc grillé et légumes et dessert. C’était plutôt raffiné et le service parfait !

Le restaurant Good morning vietnam (rue fansipan) est excellent aussi mais légèrement plus cher (plat de canard sweet and sour pour 120.000d, 3,5). Ils proposent des vins et alcool local, c’est assez fun d’en goûter (serpent, pomme, prune..).

Le restaurant Sapa 24 restaurant est très bon : j’ai pris un menu copieux pour seulement 85.000d (3€), le moins cher !

J’ai testé le restaurant Good morning view en bas de la ville où les prix sont alléchants mais les plats moins raffinés.

Ou dormir à Sapa ?

Sapa possède de nombreux hôtels, il y a l’embarras du choix. J’ai choisi Fansipan café & homestay pour un dortoir cosy de 8 lits à 7$ la nuit avec le petit déjeuner inclus. Le plus de cet hôtel, c’est la vue donnant sur les rizières à travers la grande vitre de la chambre. Par contre, le personnel n’est vraiment pas aimable et la propreté laisse à désirer.. Je recommande mais il ne faut pas être trop exigent !

Activités à Sapa

A Sapa, il y a pas mal de chose à faire, notamment des randonnées dans les montagnes ou rizières, pour atteindre des villages, des cascades ou des points de vue.

  • Trekking dans les rizières : Quand on parle de trekking ici, c’est plutôt des randonnées à la journée à base de 10km/jr (donc accessible à tous) ou sur 2-3 jours. En tour organisé, un jour coûte 335.000/personne (13€), départ à 9h30 pour 5-6h de balade dans les rizières. On peut aussi réserver un tour privé pour 500.000/personne, mais c’est sans intérêt puisque tous les tours passent par le même chemin. Très franchement, je n’ai pas opté pour ça, j’ai préféré découvrir toute seule les sentiers menant au village.

  • Hamrong mountain pour ses points de vue : des sentiers partent depuis le Sud de la ville de Sapa, et se prolongent autour de cette montagne pour la vue sur la ville et les rizières. L’entrée est à 70.000D pour juste se balader..

  • Le mont Fansipan à plus de 3000m d’altitude ! A condition d’avoir une météo clémente, on peut atteindre le sommet pour 27€ en téléphérique. Tout de même cher, mais ça peut valoir le coup (je ne l’ai pas fais).

  • Louer un scooter / moto pour la journée pour 5€. C’est vraiment pratique, j’ai fais le tour des villages par moi-même en moto : c’est facile à trouver et des routes accèdent aux villages.

  • Massage au centre ville : Quand il pleut, rien de mieux que de se faire masser ! De nombreux salons de massages s’alignent sur les mêmes prix (200.000D ou 7€ pour une heure de body massage).

Randonnée dans la vallée SANS GUIDE, c’est possible !

J’ai eu du mal à trouver les infos ou une carte avant de partir en moto (que faire, ou aller?!) et les locaux me déconseillaient d’y aller par moi-même (« un guide est obligatoire.. », entrée payante..). Autant de blabla qui m’ont fait hésiter à réserver une randonnée via une agence. J’ai trouvé une sorte de carte à l’office du tourisme de Sapa, mais vraiment peu précise. C’est avec l’application Maps.me de mon smartphone que je me suis orientée. Pour accéder aux villages, le mieux est de s’y rendre en moto. Une fois dans la vallée, choisir un sentier en boucle pour revenir à sa moto. Ou bien suivre des groupes touristiques (il y en aura toujours) ou demander son chemin aux locaux. Les villages sont mêmes indiqués avec des panneaux, c’est tellement facile de s’y retrouver !

Le meilleur moment pour visiter Sapa ?

Au mois de décembre ou je suis, il fait brumeux et très froid (5-10°C). Je ne m’attendais pas à ces températures là ! Les paysages sont sublimes, mais les rizières ne sont pas vertes fluorescentes comme sur les photos carte postale. La moisson a lieu au mois de septembre, la meilleure période serait donc août-septembre. Concernant la météo, il vaut mieux vérifier la météo de Sapa avant de s’y rendre !

Accès

Pour arriver à Sapa en moto depuis Hanoï, plusieurs solutions se posent : soit prendre l’axe routier principal (le plus rapide), soit passer passer par Moc chau, Son La pour arriver à Sapa (sur 2-3 jours), soit passer par Nghia Lo comme je l’ai fais en deux jours (la route est magnifique). J’ai adoré rouler sur la route de montagne entre les étendues de rizière, et surtout traverser le col de Tram Ton. Sinon, pour rejoindre Sapa en bus, c’est 5h30 de trajet depuis Hanoï (250.000d le trajet).

Sapa, c’est ou ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s