Trois jours dans la cité d’Angkor

      Armelle et moi mettons la barre haute dès notre début de voyage au Cambodge avec la visite de la cité des temples d’Angkor. Le site se compose de nombreux temples, tous aussi beaux les uns que les autres. Nous visitons l’ensemble des temples sur deux journées et demi, à scooter et à vélo pour se sentir libre de choisir le sens de notre visite, et fuir la masse touristique. Ces deux journées fut intenses, du lever de soleil à 5h du matin jusqu’à la tombée de la nuit, mais ces anciens temples sont pour moi un des plus beaux souvenirs d’Asie. Chaque temple à sa particularité de part leur taille, leurs sculptures plus ou moins détaillées ou leurs environnements. J’ai beaucoup aimé le détail des sculptures et bas-reliefs qui, je trouve, restent très bien conservées. Mes trois temples préférés sont le Preah Khan, le Banteay Srei et le plus impressionnant et connu Angkor wat.

TROIS JOURS DANS LA CITE D’ANGKOR

JOUR 1 : Fin de journée à Angkor Wat

     Nous arrivons en milieu de journée à Siem Reap, la ville la plus proche de la cité d’Angkor. Le temps de poser nos bagages à l’hôtel, de déjeuner et de nous renseigner sur la visite des temples, il nous reste quelques heures devant nous. Avec le pass 3 jours des temples, nous nous demandons si la visite en fin de journée vaut le coup d’épuiser une journée entière du pass. Pas le temps d’hésiter, nous louons un scooter pour rejoindre Angkor wat. Pour la petite anecdote, nous ne savions pas qu’il fallait s’arrêter à un poste de contrôle des billets sur la route : nous traçons à fond les ballons pour le temple en entendant quelques personnes crier en nous voyant. Deux kilomètres plus loin, une troisième personne se jette carrément devant notre scooter pour nous arrêter et poinçonner nos billets (il a été avertis par talkie-walkie de notre présence). On a réalisé un peu tard pourquoi les gardes nous interpellaient sur la route, mais c’était franchement drôle !

Angkor wat : Nous visitons deux bonnes heures le temples d’Angkor sans trop de monde puisqu’il s’agit de la fin de journée. On arrive même à grimper dans la tour supérieure sans attendre une minute juste avant la fermeture du site à 16h45 (au lieu de 2h d’attente..) : le bon plan ! Les bas-reliefs sont magnifiques, représentant différentes scènes de la mythologie hindoue. L’aspect pyramidal du temple représente le Mont Meru, ou la maison des dieux dans la mythologie hindoue.

Nous assistons au reflet du temple d’Angkor au coucher de soleil, devant l’un de ses étangs. Les couleurs se réchauffent sur la façade du temple, jusqu’à finir dans le noir. Nous rentrons à la ville, enthousiasmées par les visites du lendemain.

 

JOUR 2 : La « grande boucle » en scooter, avec un détour jusqu’à Banteay srei

   Levées à 4h30 le matin pour ne pas manquer le lever de soleil sur Angkor wat, nous avons loué un scooter pour 9$ la journée afin d’être libre de choisir le sens à notre « marathon » des temples. Aussi, le scooter nous a permis de faire un détour de 60km pour visiter des temples excentrés. Voici ici un petit listing avec un petit descriptif de nos visites.

Kravan: Nous commençons cette première journée avec un premier temple qui n’a guère d’intérêt selon nous. Il est très simple et bien moins détaillé que ses voisins. On ne loupera pas une petite photo « porte » avant de partir !

Banteay Kdei : Un temple sur un même niveau où de nombreuses portes s’enchaînent. Il y a beaucoup de bas-reliefs où des danseuses sont sculptées, représentant les Apsaras de la mythologie hindoue. J’aime beaucoup les différentes teintes vertes ou rouges sur la pierre. Ce temple est l’un de mes préférés du site.

Ta Prohm : Les tas de pierre, la mousse et les grosses racines qui envahissent le site laissent un côté naturel, comme si le temple se trouvait en pleine jungle. Il s’agit du temple le moins bien restauré afin de conserver cette atmosphère particulière, ce qui fait le charme du temple. J’ai beaucoup aimé ce temple, malgré qu’il soit très visité par les touristes.

Bat chum : Nous nous rendons à ce temple qu’on a difficilement trouvé avec notre scooter, ça manque vraiment d’indication! La route pour y accéder est jolie (nous roulons entre de belles rizières), et vaut certainement plus le coup que le temple en lui-même, qui est très petit et basique.

Pre Rup : On poursuit notre visite avec ce temple qui fut une belle surprise. Sur la carte nous pensions qu’il s’agissait d’un petit temple, mais ses trois terrasses étagées reliées par de hauts escaliers donnent un côté massif au temple. Nos cuisses ont bien chauffées en grimpant tout en haut !

Banteay Srei : Situé à 30km au Nord des temples d’Angkor, nous nous rendons à ce temple en scooter en empruntant une très belle route entre rizières et petits villages. Sous le nom de « temple des femmes », ce site est d’une richesse au niveau des sculptures. C’est l’un de mes préférés du site d’Angkor, j’ai beaucoup aimé le raffinement des sculptures des danseuses sacrées et des contours de portes. Même s’il est excentré, ce temple vaut bien les 60km aller-retour de détour !

East Mebon : Après le petit détour, nous revenons dans la partie Nord de la Grande boucle et trouvons ce temple, similaire à Pre Rup (Armelle pensait même qu’on l’avait déjà visité, en le confondant avec son précédent). La configuration pyramidale et la couleur sont similaires que Pre Rup, la seule différence se retrouve par les grands éléphants sculptés situés aux quatre coins du temple.

Neak Pean : Nous approchons la fin de journée, et nous commençons à nous essouffler un peu. Visiter Angkor, c’est du sport ! Ici, le temple se situe sur un îlot, accessible par un long ponton. Nous traversons cet énorme bassin où s’élèvent de nombreux arbres blanchit par l’eau. Ça peut-être un très bel endroit pour le coucher de soleil.

Preah Khan : Ce sera notre dernier temple avant le coucher du soleil, et encore un parmi les plus beaux selon moi. Sur un même étage, ce temple se compose d’indénombrables colonnes, fenêtres, portes et fausses portes. J’aime beaucoup le mélange de couleur rosée et verte créer par la végétation sur la pierre.

Point de vue depuis le temple Phnom Bakheng : Notre journée se termine par une 10ène de minutes de montée sur la colline afin rejoindre le temple. Cet endroit est très prisé par les touristes au coucher de soleil, et nous devons attendre 1h30 afin de pouvoir accéder au temple. A 17h30 (le soleil est couché), tout le monde peut accéder au temple, les barrières sont ouvertes. J’étais déçue finalement par la vue qui donnait seulement sur la vallée et le lac au loin (je pensais voir Angkor wat). Nous regagnons notre scooter, puis rentrons sur Siem Reap épuisées de notre intense journée!

JOUR 3 : La « petite boucle » à vélo

Après avoir bien tracés l’ensemble des temples la veille en scooter, nous prenons le temps cette fois-ci en faisant le tour de la « petite boucle » à vélo, qui ne fait qu’une 20ène de kilomètres au total. Nous partons dans la matinée aux alentours des 9h, sans trop nous presser.

Chau Say Tevoda : Ce premier temple est très petit mais riche en sculptures, en portes (moi qui adore les portes!) et coloration rosée de la pierre. Nous y faisons un petit saut, tentant de nous réveiller un peu.

Ta Keo : Nous poursuivons avec ce temple encore en cours de restauration, donc peu accessible. Cette pyramide en trois étages de gros blocs de pierre bruts lui donne un coté massif. Nous n’avons pas trop aimé ce temple, qui reste très basique par rapport à ces voisins.

Baphuon : Cet ensemble regroupe plusieurs édifices, implantés dans la cité nommée « Angkor thom ». Le temple majeur, de forme pyramidale est de couleur sombre, se compose d’escaliers vertigineux. Heureusement pour nous que des marches en bois sont aménagées, sinon il serait impossible de grimper au sommet. La couleur sombre de la pierre, accentuée par la pluie qui tombe, nous enchante moyennement. Nous traversons ce temple, pour ensuite nous diriger vers la terrasses des éléphants. Au bout du sens de la visite, nous passons à travers un étroit couloir bordé de bas-reliefs murales exceptionnels. J’ai beaucoup aimé ce passage de la visite.

Le Bayon : Ce sera notre dernière visite sur le site d’Angkor. Le Bayon est le temple central de la cité Angkor Thom, tout entouré d’eau. Ce temple compte de nombreuses têtes de Bouddhas, sculptées aux quatre orientations. De multiples portes et colonnes sont gravées de bas-reliefs, le détail est de qualité ! L’accumulation de sculptures et de détails rend le temple chargé, on ne sait plus ou donner la tête. Nous finissons nos visites en milieu de journée, puis décidons de nous prélasser un peu dans la ville de Siem Reap, entre massage de pied – piscine et bar.

 

INFOS ET BONS PLANS

Combien de jour ?

Tout dépend du moyen de locomotion et de son intérêt pour les temples ! Visiter Angkor en un jour ne me paraît pas impossible en scooter ou tuk-tuk, mais il faut sélectionner les plus beaux. Le site se trouve à 7km de la ville de Siem Reap. L’idéal pour faire le tour des temples est deux ou trois jours. Certains temples sont plutôt excentrés, comme les trois à 30-50km au Nord du site d’Angkor. En trois jours, vous pouvez prendre le temps en louant un vélo (1$/jr) : c’est économique et ça permet de tout tracer. Peut-être qu’une location de scooter un jour pourra aider à rejoindre les temples excentrés (pour les 60km AR). En deux jours, je recommande de faire la grande boucle et les trois temples excentrés en scooter, puis la petite boucle en vélo le lendemain. Je déconseille la visite du site d’Angkor à pied : c’est beaucoup trop long et les trajet entre les temples sont peu intéressants.

Visiter Angkor, ça coûte combien ?

  • L’entrée sur le site : Pour accéder au site d’Angkor, il faut préalablement acheter un pass journalier (à 37$/pers), ou bien le pass 3 jours (62$/pers). Le pass s’achète à la billeterie dans la rue « street 60 », entre Siem Reap et Angkor. Le pass est à faire poinçonner chaque jour au poste de contrôle, puis à présenter à chaque entrée dans un temple.

  • Le moyen de transport : La location de vélo à la journée coûte seulement 1$, la solution la plus économique. Le scooter coûte 9$ à la journée, plus cher mais pratique pour accéder aux temples lointains. Le circuit proposé en tuk-tuk coûte 15$ la journée, c’est le moyen le plus utilisé par les touristes. Il peut être rentable si vous le partagez à 3 ou 4 personnes.

  • Les repas / boissons : De nombreux stands de boissons / nourriture bordent l’entrée de chaque temple, et les prix sont raisonnables. Impossible de les louper puisque tous les marchands vous harcèlent pour venir manger/boire chez eux.

Mon TOP 5 des temples visités

  1. Angkor wat, pour son imposante taille composé de longueurs de bas-reliefs très bien conservées. Le lever et le coucher de soleil devant l’un des bassins est magique.

  2. Banteay Srei (30km au Nord), pour le raffinement de ses sculptures

  3. Preah Khan, pour les couleurs nuancées de ses nombreuses portes et le détail des sculptures

  4. Ta Prohm, pour la sensation d’être dans la jungle

  5. Le bayon, pour ses nombreux visages de Bouddhas sculptés et ses bas-reliefs

Comment éviter la masse touristique ?

Avec plus de 2 millions de visiteurs en 2016, difficile d’échapper au monde dans les temples. Voici quelques petits conseils pour visiter les temples d’Angkor et éviter au maximum les foules.

 

  • Faire la boucle dans le sens inverse. Le tour classique commence par le lever de soleil à Angkor wat, puis le Bayon ou Ta Prohm, pour aller vers l’Est de la boucle. Nous avons commencé notre journée par le lever de soleil à Angkor wat, pour passer directement sur le côté Est avec le Ta Prohm et Pre Rup, et il n’y avait pas grand monde.

  • Éviter la visite d’Angkor wat entre 6h et 9h. Après le lever de soleil, la majorité des touristes visite Angkor wat dans la foulée, entre 6h et 9h. Nous avons visité ce temple en fin d’après-midi et c’était plutôt calme.

  • Se rendre aux points de vue juste avant la fermeture. Parfois il faut faire la queue pendant deux bonnes heures avant de pouvoir accéder au sommet des temples. Nous sommes allées à 16h45 à la tour d’Angkor wat, heure à laquelle ils ouvrent les portes à tous.

  • Passer les temples bondés pour y retourner plus tard : lorsque nous voyons des groupes touristiques, nous sautons une visite pour la faire plus tard dans la journée ou le lendemain.

Siem Reap, c’est comment ?

Siem Reap est la ville la plus proche des sites d’Angkor, et ça se voit: la ville ne vit que par le tourisme. J’étais très surprise de l’animation à Siem Reap : je classe cette ville comme la plus festive de tout le Cambodge, bien au-dessus des îles Koh Rong. Siem Reap est un entassement d’hôtels avec piscine, de magasins de souvenirs, de salons de massage, de restaurants, de bars et de boîtes (notamment le long de la « pub street ») : tout pour plaire aux jeunes. Certains voyageurs y passent quelques semaines pour y faire la fête sans trop se ruiner (la bière pression est à 0,5$). Nous avons fait un massage des pieds pour 3$ la demi-heure, agréable après une journée de visite des temples.

Siem Reap, c’est où ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s