Phnom Penh, capitale du Cambodge

      Phom penh sera le point de départ pour le voyage au Cambodge que je partage avec Armelle. Dès l’arrivée d’Armelle par avion, nous nous empressons de visiter les rues de cette capitale. La ville de Phnom Penh est très animée le soir : les gens se baladent le long du quai Sisowath, le night market s’anime tous les soirs, de nombreux bars et restaurants bordent le Mékong, des tuk-tuks aménagés sillonnent sans arrêt dans les rues pour vendre leur nourriture, des marchants hors du commun envahissent les trottoirs (pop corn, œuf au BBQ, coquillages grillés, insectes grillés..). La journée, la ville est plus calme malgré un continuel trafic dans les rues. Nous profitons de l’aspect culturel de Phnom Penh avec le musée poignant du génocide des Khmers rouges, la visite de quelques temples et du palais royal. Nous ne manquons pas aussi un petit tour au marché central et marché russe pour y faire quelques emplettes. Après le départ d’Armelle depuis Phnom Penh, je suis restée 4-5 jours dans la ville pour m’y reposer en attendant mon visa pour le Vietnam. J’ai aimé ma petite routine dans la ville de Phnom Penh, entre jogging le long des quais, manger au night market et boire un verre dans certains roofbars de la ville. Je crois qu’en une semaine, j’ai eu le temps de tester tout les restaurant de ma rue !

PHNOM PENH, LA CAPITALE

Balade animée sur les quais Sisowath

Le quai Sisowath, l’endroit que j’ai le plus fréquenté à Phnom Penh. J’ai aimé l’ambiance de ce quai bordant le Mékong décoré par des drapeaux et palmiers, avec se tiennent des stands de nourriture improbables (crickets/vers grillés, pop corn, œuf à moitié éclos grillés au BBQ). De nombreux cambodgiens ou touristes s’y promènent à la tombée de la nuit. Le soir, j’ai aimé faire un petit footing le long de ces quais.

Le Night market, ma street food préférée !

Je suis allée plusieurs fois au night market pour y manger le soir : l’ambiance est très conviviale et nous mangeons tous à même le sol sur des paillasses. J’ai testé des spring rolls excellents (a force d’en manger, je commence à en faire une overdose!!), la noodle soup (le plat de base en Asie!), des pâtes fraîches dans un bouillon et même des coquillages grillés au BBQ (ça c’était pas terrible par contre..). En dessert, je me suis lâchée avec la fameuse glace à la coco faite maison présentée dans une demi-coco avec encore la chaire fraîche, un délice !

Visite du Palais royal, légère déception

Un matin, nous tentons de visiter le Palais royal avant que la foule arrive à 9-10h. Dès l’entrée, on se fait « recaler » à cause du foulard couvrant nos épaules qui ne correspond pas aux normes (dress code, c’est Tshirt obligatoire, sinon il faut l’acheter pour 2$.. raaah le business du tourisme!!). Du coup, nous revenons avec un Tshirt cette fois-ci, puis nous payons l’entrée (10$). On s’attend à ce que le palais envoi du lourd à ce prix là ! Nous entrons, puis découvrons le palais royal servant de résidence au roi du Cambodge ainsi que la Pagode d’argent, un temple royal. Les bâtiments aux couleurs royales sont récents et nous faisons le tour très rapidement : le manque d’explications rend la visite peu attrayante.

Emplettes au marché central et marché russe

A mon plus grand bonheur, nous faisons un tour au marché central pour y trouver quelques souvenirs ou bijoux (j’adore les marchés!) et y manger. Le marché central, tout comme le marché russe est un enchaînement de stands de vêtements (les Tshirt Cambodgia, ou les pantalons éléphants : le truc que tu achètes mais que pour l’Asie quoi!), des bijoux, et aussi des chaussures, sacs.. Bien que les odeurs nauséabondes nous répugnent, les stands de nourriture nous affame. Avec Armelle, on y mange le midi une Noodle Soup pour pas changer, mais bien meilleure et moins chère que dans les restaurants !

Quartier Nord autour du Wat Phnom

Une après-midi, nous nous rendons à pied dans le Nord de la ville pour rayonner autour du Wat Phnom, un temple en haut de colline. Nous sommes passées devant la poste centrale et le lycée français Descartes qui, selon le guide, aurait une architecture coloniale. Effectivement les bâtiments sont bien conservés, mais il ne faut pas s’attendre à ceux de Paris non plus! Nous passons aussi par le temple Wat Ounalom proche du quai Sisowath, un simple temple mignon.

Visite poignante du musée du génocide des Khmers rouges

S-21, c’est le nom donné à cet ancien lycée reconverti en prison entre 1975-78 sous Pol pot où près de 20.000 détenus ont subis des tortures afin d’avouer des crimes qu’ils n’avaient pas commis. Tous innocents, chaque détenu était coupable de quelque chose afin de justifier de exécution. Des scènes atroces se sont déroulées dans cette prison jusqu’en 1979 avec l’arrivée de l’armée du Vietnam. Armelle et moi n’étions pas insensibles lors de la visite du musée, d’autant plus que nous pénétrons dans les lieux même de ces barbaries. Cette visite glaçante était vraiment intéressante avec l’audioguide, nous y serions restées deux bonnes heures.

Petite pause détente dans la capitale

Avant de repartir dans la grande ville d’Ho Chi minh au Vietnam, je m’accorde un petit break piscine à l’hôtel Blue lime plutôt luxueux. Pour 4$ je passe une agréable après-midi à barboter dans l’eau et préparer la suite de mon voyage au Vietnam.

INFOS ET BONS PLANS

Combien de temps ?

Avec Armelle, nous avons fait le tour de Phnom Penh à pied en deux jours avec la visite de musée, temples, marchés, etc.. A vélo, la visite de la ville peut se faire en une journée : il n’y a pas grand chose à voir à Phnom Penh, c’est plus une ville qui se vit. En fin de voyage, j’ai apprécié me poser à Phnom Penh pour bénéficier de ses nombreuses infrastructures pour faire mon petit sport (club de gym, piscine,..) et de la vie nocturne.

Ou dormir à Phnom Penh?

J’ai passé une première nuit à Okay guesthouse pour une chambre simple à 6$. Je n’ai pas trop aimé malgré un personnel très aimable : ma chambre était un peu glauque sans fenêtre. Mais ça dépend vraiment des chambres, certaines sont plus spacieuses avec fenêtre : à checker !

Nous avons passé les autres nuits à TT guesthouse, dans la même rue, pour 13$ une chambre double spacieuse, très propre avec climatisation. Une deuxième fois nous avons eu une chambre plus basique pour 10$. Le personnel est vraiment sympathique, ils m’ont d’ailleurs gardés gratuitement un gros sac pendant mon séjour au Cambodge.

Où manger / boire un verre à Phnom Penh ?

Mon endroit préféré pour manger à Phnom Penh reste le marché de nuit au Nord de la ville où plusieurs stands de nourriture encerclent des paillasses sur lesquelles on mange dessus.

Avec Armelle, on s’est excentrée dans les ruelles un soir et nous y avons mangé la meilleure Noodle Soup à un stand de rue, au coin de la street 144.

A phnom penh, il y a de nombreux restaurants le long des quais Sisowath. Parmi ceux-là j’ai testé New delhi restaurant, un très bon restaurant indien et pas cher.

Sinon, j’ai pu tester en une semaine tous les restaurants de la rue où je logeais (Long Nget St 258), à savoir le Samesame restaurant (des bons plats avec boisson offerte le soir et pancake), ou le restaurant juste en face.

Pour boire un verre, j’ai beaucoup aimé deux bars avec la vue sur le Mékong et la ville : il s’agit du Le Moon bar en rooftop (bière 2,5$, cocktail 5$), et du River crown bar au 2ème étage (bière à 1,5$).

Comment circuler à Phnom Penh ?

J’ai eu le temps d’utiliser tous les moyens de transport à Phnom Penh, entre le tuk-tuk, le vélo, la moto et mes pieds !

  • A pied : le premier jour avec Armelle, nous avons marché pour arpenter les ruelles de la ville. On a le temps de s’imprégner de l’ambiance des quartiers, mais c’était un peu galère comme les trottoirs se font très rares et le trafic est dense.

  • A vélo : un jour j’ai loué un vélo pour 1$ la journée. C’est un bon compromis pour visiter « rapidement » la ville en une journée et s’arrêter où l’on veut. La journée il y a moins de trafic que le soir, donc aucune inquiétude, ça se fait très bien !

  • En tuk-tuk / moto : nous avons pris le tuk-tuk pour les longs trajets, comme pour nous rendre à l’aéroport (7$ pour aller à l’aéroport depuis notre GH proche du palais royal). Sinon, la course en tuk-tuk dans la ville oscille entre 2 et 5$.

Que faire à Phnom Penh ?

  • Musée du Génocide des Khmers rouges : 5$/entrée + 3$ l’audioguide. Deux heures de visite environ. Je conseille vraiment de faire la visite avec l’audioguide, c’est très bien fait. Bon plan : si vous venez avec un 2ème écouteur, vous économisez un audioguide !

  • Killing fields : 5$ l’entrée

  • Palais royal : à 10$ l’entrée (assez cher pour ce que c’est), la visite est assez rapide car il y a peu d’explications, ce qui est dommage. Il s’agit simplement de faire le tour du palais royal composé de plusieurs bâtiments. Je ne conseille pas vraiment sa visite.

  • Vat Phnom penh : 1$, au Nord du centre-ville, c’est un temple un peu en hauteur où la visite est rapide mais agréable.

  • Balade le long du Mékong sur le quai Sisowath

  • Marché central : une bonne adresse pour du shopping ou des souvenirs, on y trouve de tout, et à des bons prix (en négociant).

  • Marché russe : les prix sont légèrement plus élevés qu’au marché central

Phnom Penh, c’est où ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s