Escale culinaire à Kampot et Kep

       Armelle et moi arrivons à Kampot en milieu de journée, après un bus de nuit depuis Battambang, puis un bus de jour depuis Phnom Penh (au total 12h pour un peu plus de 400km..). Dès notre arrivée, nous louons un scooter pour découvrir les alentours alternant entre rizières, collines de végétation dense, et enfin.. la mer ! Située au Sud-Est du Cambodge, la région de Kampot est connue pour ses plantations de poivre et son crabe que nous avons pas manqué de goûter !

KAMPOT

Le Mont Bokor en scoot !

    Dès notre arrivée, nous louons un scooter pour grimper les 40km de route en lacet jusqu’au Mont Bokor, à 1080m d’altitude. Dès les premiers kilomètres, on sent l’air se rafraîchir : partis en short et débardeur, on enfile rapidement nos vestes, puis K-way ! On s’arrête à quelques points de vue, émerveillées de voir enfin l’océan et ses îles, pour finir dans les nuages. Plus on monte et plus la vue est bouchée.. Au final, on arrive face à une cité perdue où la brume amène une atmosphère particulière. Il s’agit d’un grand complexe hôtelier abandonné, mais en cours de restauration pour un nouveau projet. Bref, l’ambiance est étrange, de nombreux ouvriers traînent dans les rues après leur travail, une atmosphère lugubre. On décide de passer par la cascade Popokvil falls, puis de descendre avant la nuit et l’orage que nous apercevons au loin. Bon, nous n’avons pas eu de chance avec le temps, 90km de route pour des nuages !

Kampot

    Nous retrouvons la ville de Kampot, une petite ville qui n’a rien de particulier où les rues peu passantes restent très sombres et désertes à la tombée de la nuit : un peu glauque. Mais ça, c’est avant qu’on trouve les quelques rues touristiques plus animés avec de bons restaurants (comme quoi, le tourisme apporte un peu de gaieté dans une ville!). Le bord de rivière est joliment aménagé pour s’y promener ou admirer le coucher de soleil. Nous logeons d’ailleurs le long de l’eau dans un petit bungalow un peu à l’écart de la ville. On apprécie vraiment la paisibilité de l’endroit.

KEP

Découverte du parc national de Kep, ou une randonnée interminable !

   En cette deuxième journée, nous partons en scoot vers Kep pour découvrir son parc national. Nous nous apprêtons à marcher 8km, c’est-à-dire 2h environ. Au début, quelques points de vue donnent sur l’océan et la vallée : on s’y arrête le temps de nous désaltérer. On tente un autre point de vue à l’écart du sentier, accessible par un chemin entre les branches et les troncs d’arbres sur le passage. Un premier détour qui n’a pas eu succès : la vue était bouchée par la hauteur des arbres. On rebrousse chemin, continue le « vrai » sentier, pour finalement arriver tout en bas de la colline sur la route. Selon la carte, on aurait manqué un petit sentier mais nous n’avons rien vu. On essaye de grimper à nouveau la colline pour atteindre un autre point de vue et redescendre de l’autre côté afin de retrouver notre scooter. Un deuxième échec puisque les sentiers annoncés sur leur carte n’existent pas.. La pluie arrive, puis finalement nous marcherons sur la route pour retrouver notre scooter totalement trempé. Bref, une balade que je ne classerai pas dans le TOP 5 au Cambodge !

Marché au crabe de Kep

     Après notre long moment passé dans la forêt de Kep, nous nous rendons au marché au crabe de Kep où s’enchaînent les stands de crabes, crevettes et calamars, frais ou cuits. Moi qui adore les produits de la mer je suis servie ! Nous achetons un quelques crabes aux pinces bleues, puis demandons à nous le cuisiner. J’ajoute quelques brochettes de crevettes et de calamars directement grillés au BBQ au marché. Ce repas fut un régale, le crabe est vraiment très doux, il fond dans la bouche !

Visite des plantations de poivre à Sothy’s peper farm

    Nous partons à la découverte des plantations de poivre dans les environs de Kep. Nous choisissons le domaine de Sothy’s car ils organisent des visites gratuites, et même en français ! Nous avons enfin vu à quoi ressemble un plan de poivre, et je l’imaginais pas comme ça. Nous avons appris beaucoup sur la récolte du poivre ainsi que l’obtention des différents types de poivre : en fait, ce n’est juste qu’une question de maturité du poivre en fonction de l’exposition au soleil. Évidemment on a craqué en achetant quelques différents poivres, notamment le poivre vert encore frais, qu’on peut facilement manger cru. En fin de visite, la pluie tombe encore une fois, mais cette fois-ci c’est la douche ! Nous attendons une bonne demi-heure avant de reprendre la route en scooter.. et nous réussissons à passer entre les gouttes !

 

INFOS ET BONS PLANS

Combien de temps ?

Nous y sommes restés un jour et demi seulement, mais ça nous a paru suffisant pour sillonner les alentours en scooter entre Kampot et Kep.

Que faire à Kampot / kep ?

  • Visite de plantations de poivre à Kep : nous sommes allés à Sothy’s peper farm, la visite est gratuite (en Français) et on peut acheter du poivre certifié BIO (environ 5$ les 100g).

  • Marché au crabe à Kep : on peut acheter du crabe (8$ le kilo), et demander à se le faire cuisiner pour 2,5$ de plus (à faire, la sauce est excellente!).

  • Balade dans le parc national de Kep : 1$/pers l’entrée, un sentier de 8km est balisé avec quelques points de vue plus ou moins dégagés. Attention les sentiers ne sont pas bien indiqué et leur carte est fausse, il vaut mieux utiliser l’application Maps.me. On a marché beaucoup plus que 8km avec nos détours..

  • Plage de Kep : une plage artificielle est aménagée à Kep pour s’y baigner, avec tout autour de nombreuses gargotes de nourriture et fruit.

  • Mont Bokor : Entrée gratuite. Après 8km de Kampot vers l’Ouest, une route en lacet de 40km mène au sommet à 1080m. Autant dire, mieux vaut avoir un scooter 125 ! Il y a plusieurs points de vue sur la route, puis quelques cascades sympathiques. Au mont Bokor, la vue peut être bouchée par les nuages.. comme lorsque nous y étions, et il fait froid !

Ou dormir à Kampot ou Kep ?

Nous avons choisi de loger à Kampot pour son animation et sa facilité d’accès pour aller à Koh Rong après. Kep est à seulement 30min en scooter de Kampot, nous avons fait l’aller-retour en une journée.

Nous avons logé à Kampot river bungalow, de l’autre côté de la rivière, dans un bungalow en bambou pour seulement 5$ (avec la sdb commune). Bien que cette guesthouse soit légèrement excentrée (2km du centre), le cadre est vraiment beau. On a adoré leur pancake au Nutella sur la terrasse en bord de rivière.

Transport

Depuis/vers Koh Rong : nous avons pris le premier bus à 8h pour arriver à Sinakouville vers 10h30 (5$), et attraper le speed boat à 11h (20$).

Depuis/vers Phnom Penh : depuis Phnom Penh, nous avons pris celui de 7h30, pour arriver à 13h30 à Kampot (7$).

Kampot, c’est où ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s