Luang Prabang, ma ville coup de cœur

      Dès mon arrivée dans à Luang Prabang, j’ai eu un coup de cœur pour cette ville structurée par une architecture coloniale. Aux premiers regards à travers les vitres de la navette de l’aéroport, je vois cette ville très propre pour une ville asiatique, où l’architecture me rappelle un peu l’Europe. Les temples Bouddhistes colorés de la ville se mêlent aux bâtiments coloniaux, tout au long du fleuve du Mékong. Le cadre de la ville est d’autant plus beau puisqu’elle se situe entre un relief montagneux très découpé. Ayant une envie de poser mes bagages quelques temps après un long road trip en Australie, Luang Prabang est l’endroit idéal avec toutes ses commodités ! On y trouve même la vraie baguette et le croissant digne d’une bonne boulangerie française ! Je passe une semaine à Luang Prabang et ses alentours : entre visite de temples, kayak sur le Mékong, baignade dans les cascades aux couleurs émeraudes, marché de fruits et de nuits, et même des petits moments de détente avec des massages.

 

LUANG PRABANG

TEMPLE DE LA VILLE / Luang Prabang compte une dizaine de temples Bouddhistes aux façades colorées et aux bordures dorées. Je m’accorde une après-midi pour faire un saut dans chacun de ses temples, tous très beaux même s’ils se ressemblent plus ou moins. J’ai aimé l’intérieur du Wat Xiengthong avec ses anciens bouddhas dorés, le Wat choumkhong pour son jardin tout en fleur, le Wat sen soukaram pour son bouddha géant, le Wat Mai pour ses couleurs, le Ho Prabang pour sa symétrie parfaite, et le Wat nong sikhoumang pour ses lanternes en forme d’étoile.

KAYAK SUR LE MEKONG / Je me décide de me rendre aux grottes de Pak Ou, située à 25km au Nord de Luang Prabang sur le Mékong. Pour y aller, j’ai opté pour une sortie kayak (un peu de sport!), réservée via une agence à Luang Prabang (à Jewell tour, pour 25€ la journée). Nous sommes seulement trois personnes dans le groupe, moi et un couple d’italien. J’embarque sur mon kayak un peu vieillot au niveau de l’embouchure du Nam Ou. Nous commençons notre tour en nous approchant d’une falaise qui tombe à pic dans la rivière, c’est impressionnant ! Nous atteignons ensuite les grottes de Pak Ou, très touristiques et finalement pas si extraordinaires que ça. Nous pagayons le long du Mekong, à travers ses courants assez étranges : parfois forts ou changeants de directions, pour arriver à un centre d’éléphant pour y manger le midi, puis par la même occasion nourrir les éléphants. Sur le retour en bateau, nous nous arrêtons à Whiskey village où s’enchaînent des stands pour les touristes.. Je ne vois pas ce qu’il y a de traditionnel, du coup un peu déçue, même si j’ai pu tester le whisky local à base de riz, histoire de désinfecter mon organisme !

CASCADE DE KUANG SI, ET SON SERPENT!  / Après 30km de route parfois cabossée avec mon scooter, je me rends à cette cascade connue pour ses bassins bleu turquoise. Malheureusement pour moi, je n’aurai pas la chance d’avoir cette couleur, puisque de fortes pluies ont eu lieu deux jours avant. Le débit d’eau fait déborder la cascade et la couleur est brune, personne ne s’y baigne ! Laissant mon maillot de bain dans mon sac, je marche le long du chemin aménagé qui traverse tout d’abord une réserve d’Ours (cf l’Ours dépressif sur la photo), pour finalement accéder à l’impressionnante chute de Kuang si. Sur le chemin, je vois quelques personnes autour d’une bête dans des feuilles : je comprends vite qu’il y a un serpent. Après un voyage en Australie, ça ne me surprend plus. Au contraire, j’essaie de l’approcher au plus proche pour l’observer et photographier ses belles couleurs. Entrain de manger son ami le lézard, il ne bouge pas (ouf!).

CASCADE TAD SAE, ET SES BASSINS ÉMERAUDES /  Cette cascade est mon coup de cœur dans la région ! Je roule les 15km avec mon petit scooter sur une route déserte de touristes, en m’interrogeant plusieurs fois sur la direction. J’arrive au lieu, j’embarque pour traverser la rivière (la cascade est de l’autre côté), puis je découvre les centaines de bassins aux couleurs émeraudes de la cascade. Je marche sur les pontons aménagés entre les bassins, puis je me tâte à me baigner. Quelques éléphants font leur toilette dans la même eau en contre-bas.. Plus haut, je rencontre les indiens avec qui j’ai partagé le bateau, regardant l’eau avec des grands yeux et me demandant si je savais nager. J’ai vite compris qu’ils meurt d’envie d’aller à l’eau. Je les motive puis par la même occasion je me baigne pour leur montrer que ce n’est pas profond ! Finalement, on aura passé une bonne après-midi baignade !

 

MONT PHOUSI / Allez, c’est parti pour grimper plus de 300 marches jusqu’au Mont Phousi, où le temple de Chomsi domine la ville de Luang Prabang. La vue sur la ville encastrée entre les pics montagneux est magnifique.

 

COUCHER DE SOLEIL SUR LE MEKONG / Eh non, je n’ai pas assisté au coucher de soleil depuis le Mont Phousi qui grouillent de touristes à ce moment là de la journée. Un très bel endroit que m’a montré un ami rencontré à Luang Prabang : un petit bout de plage de sable sur le Mékong qui donne sur la vallée.

 

LE TAK BAT OU CÉRÉMONIE DES MOINES / Tous les matins entre 5h45 et 6h, de nombreux moines descendent de leur monastère et défilent dans les rues pour recevoir les offrandes de la part des habitants de Luang Prabang. Dans chaque rue, des habitants s’assoient par terre avec leurs offrandes (riz, gâteau, fruit..), et attendent en silence le passage des groupes de jeunes moines. J’étais avertis par le guide de voyage que cette cérémonie, initialement traditionnelle devient une attraction touristique, dénaturant ainsi le rituel. Je voulais voir de moi-même et j’étais assez déçue du comportement de certains touristes dans la rue principale (photo de proche, gêne de leur passage) ainsi que du business entretenu par les laotiens à vendre des offrandes aux touristes. Les moines recevant ces offrandes, les rejettent plus loin dans un panier poubelle.. Pour ma part, j’ai suivi de loin quelques groupes de moines et j’ai pu assister à leur cérémonie d’offrande dans de petites ruelles sans cette horde de touristes.

 

LE NIGHT MARKET / Ce marché est mon lieu favoris pour y manger le soir, on y trouve tout pour des petits prix (brochette de viande ou poisson, nouille, nem, spring rolls, riz en sauce, sandwich baguette, cake, pancake à la coco, crêpe, et jus de fruit frais). Pour 1€ ou 2€ j’ai pu bien mangé ! J’ai aussi consacré une soirée à acheter quelques souvenirs (sacs et trousses en tissu, écharpe, porte clef, bijoux..). Des centaines de stands de souvenir s’enchaînent, j’ai envie de tout acheter ! Et d’ailleurs.. j’ai pas mal dévalisé les stands !

INSTANT DÉTENTE AVEC UN MASSAGE/ Je pense qu’il s’agit des massages les moins chers de la ville. Pour 5€ je m’accorde une heure de massage, j’adore ! J’aime tellement que j’y suis retournée plusieurs fois 🙂

LES MEILLEURS CROISSANTS / Je ne résiste pas à une petite pause « françaises » au Banneton café, avec un croissant excellent, aussi bon que dans une bonne boulangerie en France !

INFOS ET BONS PLANS

Combien de temps / Que faire ?

Luang Prabang regorge de choses à faire, on peut y passer facilement une semaine. C’est aussi un endroit idéal pour poser ses bagages et profiter des bons plats du marché ou des restaurants, des multiples bars, d’une salle de sport et des massages. Selon moi, trois jours serait le minimum pour visiter les incontournables de la ville et ses alentours (temples de la ville, mont Phousi, night market, visite des cascades de Tad Tae falls et de Kuang si falls, excursion bateau ou kayak sur le Mékong).

Infos sur les visites

Tout d’abord, pour avoir des informations sur les lieux de visite, je me suis rendue à l’Office de tourisme de Luang Prabang (proche du night market), pour obtenir une carte de la ville détaillée. De nombreux panneaux d’information avec une carte son postés dans la ville.

  • Visite des temples de la ville : Luang Pradang compte une dizaine de temples, on y fait le tour en une après-midi. L’entrée est généralement gratuite, exceptés les plus connus. Les plus intéressants sont le Wat Xiengthong (20.000kip, 2€), le Wat sen soukaram, le Wat Mai, Ho Pradang, le Wat nong sikhoumang. Pour visiter ces temples, mieux vaut porter un pantalon, ou bien se munir d’un paréo pour respecter la culture.

  • Night market : Ouvert tous les jours de 17h à 22h, des centaines de stands s’enchaînent sur la night market street. Le début du marché est composé de stands de nourriture, puis s’enchaînent des stands textile et souvenirs. Les prix sont négociables, ne pas hésiter à réduire le prix de deux ou trois fois pour obtenir une bonne réduction.

  • Cascade Kuang si falls : Elle est située à 30km à l’Ouest de Luang Pradang, j’y suis allée en scooter que j’ai loué à la journée. Le prix d’entrée de 20.000kip (2€) est justifié par l’aménagement du lieu (réserve d’Ours, chemin d’accès, pont, table de pic-nic..). Un chemin longe la cascade et ses multiples bassins où il est possible de s’y baigner quand l’eau est claire. Lorsque j’y étais, le niveau d’eau était très élevé et la couleur brune, en raison d’une forte pluie deux jours plus tôt. De nombreuses agences proposent des tours organisés jusqu’à la cascade.

  • Cascade Tad Sae : Celle-ci est plus proche, à seulement 15km au Sud-Est de Luang Pradang. Le parking du scooter m’a coûté 4000Kip (0,40€). La cascade se situe en face de la rivière et de nombreuses barques attendent. La traversée en bateau coûte 20.000kip (2€) si on est seul sur le bateau, et 10.000kip (1€) à partir de deux personnes. J’ai profité d’un groupe pour traverser avec eux. Une fois arrivé en face, il faut payer l’entrée, aussi négociable : 15.000kip, négocié à 10.000kip (1€). Ouf, on y est enfin ! On peut également s’y baigner puisqu’elle compte de nombreux bassins.

Se déplacer à Luang Prabang

La ville est petite, j’ai préféré marcher pour parcourir les rues et ruelles de la ville. La visite de la ville ne prend que quelques heures avec de nombreux arrêts aux temples.

Pour une visite plus rapide du centre, le vélo est idéal et toutes les Guesthouses louent des vélos pour 10.000kip (1€) la journée.

Pour se rendre aux sites en dehors de la ville, on peut louer un scooter à la journée pour 100.000kip (10€), ce qui est un peu cher par rapport aux autres villes du Laos. J’ai loué un scooter une journée pour faire les deux cascades, à 30km et 15km de la ville, en m’arrêtant quelques fois sur la route pour prendre des photos (chose qui est impossible en tour organisé !). Avec une carte et l’application Maps.me c’est facile de trouver !

Le dernier moyen de transport à Luang Prabang est le bateau : de nombreuses barques motorisées traversent ou longent le Mékong pour se rendre dans des villages ou bien aux Pak cave. Se rendre sur le bord du Mékong et négocier le prix. Un ferry traverse le Mékong pour aller aux villages en face, pour 5.000kip/personne (un particulier à essayé de me vendre la traversée pour 100.000kip, il est fou!). Attention aux arnaques pour les croisières ou traversée du Mékong.

Ou j’ai logé ?

Je suis allées deux fois à Luang Prabang, et dormi dans deux endroits différents. On trouve tous les prix dans la ville, pour tout type de confort. A mon arrivée, j’ai logé à Chiltadra guesthouse pour une chambre basique mais propre, pour 200.000kip (20€) avec petit déjeuner. L’endroit est sympa, mais un peu cher pour ce que c’est !

La deuxième fois, j’ai dormi dans une chambre pour 40.000kip (4€) à Mao Phasok, tout proche du bar connu à l’Utopia. Très franchement, la chambre est basique, mais vaut bien son prix !

Luang Prabang, c’est ou ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s