Wayalailai island

     Situé au début de l’archipel des Yasawa islands, l’île Wayalailai se différencie des autres par son pic rocheux haut de 350m. Nous logerons dans un homestay tout juste au bas de ce pic rocheux, au milieu d’un petit village. Nous ne manquons pas la sortie snorkelling pour observer et approcher des requins de récif!

UNE JOURNÉE A WAYALAILAI

       Après une traversée d’une heure et demi dans la mer agitée, à bord, je le précise d’une petite « barquette ».. nous arrivons au pied de ce fameux pic rocheux. Arrivé sur l’île, des locaux nous indiquent notre logement puis nous découvrons la petite maison bleu au milieu du village ; c’est là que nous logerons pour une nuit. La chambre est très sommaire, et un sceau d’eau fera office de douche dans une cabane au fond du jardin. Le midi, notre hôte nous a cuisiné un plat à base de riz, nouille, patate et sauce (bien bourratif quoi!), puis nous emmenons Mike, un local que nous avons rencontré, pour une session snorkelling. Juste en face de notre homestay se trouvent au fond de l’eau pleins de petits poissons de toutes couleurs 🙂

    Nous restons qu’une seule journée sur l’île, c’est pourquoi nous optimisons le programme ! A peine revenu sur la plage, nous enfilons nos baskets pour grimper jusqu’au sommet de l’île, à 350m de hauteur. Mike, notre pote local, nous y emmène et nous fait découvrir en chemin les plantes médicinales et les fruits de l’île. Tout comme les Fidjiens, il possède une vraie connaissance des plantes et se soigne grâce à celles-ci. Les Fidjiens cultivent de nombreux légumes notamment le fameux « kassava » (manioc) que nous mangeons presque tout les jours sur les îles. Après 45′ de montée et d’escalade du rocher, nous arrivons au point culminant l’île. La vue est splendide : dans notre dos, la vue sur l’archipel des Yasawa, et juste en face de nous l’île Kuata qui émerge de l’océan. Nous y resterons pour le coucher de soleil, et regagnons le village dans la nuit. Le soir, Mike a eu la bonne idée et la gentillesse de faire un feu sur la plage : puis tous ceux qui veulent s’ajoutent autour du feu. L’ambiance de fin de journée est conviviale..

    

 

      Le lendemain matin, nous partons pour une sortie snorkelling à Shark point. Nous avons hésité à y aller au début étant donné que nous avons entendu qu’ils nourrissaient les requins pour les attirer. Certains locaux disent que c’est pour les écarter de l’île, d’autres annoncent clairement que c’est pour garantir aux touristes comme nous de les voir.. Bon, on y va quand même, ça nous intrigue..

Après 15′ de bateau, avec la compagnie de quelques dauphins qui sautent à côté, nous arrivons proche d’un espace corallien au milieu de l’océan. Des locaux ont découpé quelques morceaux de poissons préalablement péchés, qu’ils ont placé sur un rocher au fond de l’eau. Dix minutes après, nous apercevons un premier requin, puis un deuxième, et finalement cinq requins tournent autour de nous pendant une bonne demi-heure. Je les observe de loin, parce que je suis pas trop rassurée. D’ailleurs, un requin m’a soudainement surpris lorsque je me suis écartée pour voir des poissons, en se dirigeant en ma direction yeux dans les yeux.. petit moment de panique ! Même si ces requins de récifs ne sont pas dangereux (« en théorie ») !

       Bon, je m’attendais à pire du fait de nourrir les requins, mais c’est quand même les habituer à revenir au même endroit.. et peut-être attirer d’autres requins plus dangereux. Par contre, certains touristes essayaient d’en attraper un, après avoir vu un local faire la même chose. La, il y a quelque chose qui m’échappe, et ça excite les requins ! Un accident arrivera un jour avec ce comportement là, c’est certain..

Nous retournons à notre logement pour repartir en ferry sur la prochaine île : Naviti island. Nous passons par des petits coins de paradis du haut de notre ferry.

INFOS ET BONS PLANS

Logement : l’île est très grande et il y a 4 villages composés de homestays et hôtels. Nous étions au village le plus au Sud de l’île, face à Kuata island. Lucy, notre hôte était aimable mais nous ressentions beaucoup le côté business : elle essayait à chaque fois de nous faire payer des sorties qui peuvent être gratuite (exemple : marcher jusqu’au sommet pour 15F$/pers). Du gros n’importe quoi, comme quoi l’argent rend les gens idiots !

Activité / Snorkelling : Le relief de l’île et les fonds marins offrent de nombreuses activités.

  • Randonnée jusqu’au pic rocheux : pour admirer le coucher ou lever de soleil. La balade dure environ 45′ – 1h pour atteindre le sommet, avec une fin de balade plutôt technique. On se retrouve à escalader une pente rocheuse assez raide! Je pense que les couleurs sont plus impressionnantes avec le lever de soleil. Pour y aller, nous étions accompagné d’un habitant de notre âge avec qui on a sympathisé l’après-midi.

  • Randonnée jusqu’au Sand Bridge : cette randonnée est plus longue, d’environ 3h-4h aller-retour jusqu’au village. Au Nord de l’île Wayalailai, un banc de sable relie les deux îles. Il est possible de traverser à marée basse. Je n’ai pas fais cette balade, mais j’ai eu un écho positif. La balade est à faire avec un guide, demandez dans le village tout simplement.

  • Snorkelling autour de l’île : Un spot gratuit avec abondance de poisson : c’est tout juste en face de la plage au Sud de l’île, au niveau de la rupture de la barrière de corail.

  • Snorkelling à shark point : Pour 50F$/pers (ce prix est finalement cher comparé à d’autres sorties que nous avons faites, à négocier..), le bateau part généralement le matin vers 8h et navigue 15′ pour arriver au spot. Là, au milieu de l’océan, le corail est à seulement 5m de profondeur. Un local écrase un poisson pour attirer les petits requins de récif, et coup de chance, ou plutôt « comme d’habitude » ils sont là, nous tournant autour. Petite astuce pour pouvoir négocier le prix, se renseigner la veille dans plusieurs hôtels (pour « remplir » leur bateau) ou directement via les pêcheurs de l’île.

L’accès : Le ferry Flyer Yasawa dessert cette île, puis de là, une barque reliée à l’hôtel nous cherche. Il me semble que le ferry depuis Nadi coûte 160F$ l’aller (70€).

 


2 réflexions sur “Wayalailai island

  1. hello, je viens de découvrir ton blog concernant les fidji
    il est vraiment top, tes photos sont tres belles avec de bons résumé
    merci pour toutes tes informations tu m’a donnée envie de visiter les iles fidji 😉
    je te souhaite encore pleins de beaux voyages !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s